Accueil Internationale Santé : Togo / Kozah-projet « Ado avance ensemble » : Les prestataires de soins de santé sexuelle et reproductive en session de formation à Kara
InternationaleSanté

Santé : Togo / Kozah-projet « Ado avance ensemble » : Les prestataires de soins de santé sexuelle et reproductive en session de formation à Kara

Kara, Cent prestataires des services de santé sexuelle et reproductive, des formations sanitaires publiques et privées de l’Oti et l’Oti-Sud (région des Savanes), et de Bassar et Dankpen (Kara), participent du 17 au 21 juillet à Kara, à une session de formation sur l’offre de services conviviaux.

Cette session est organisée par l’Association togolaise pour le bien-être familial (ATBEF) dans le cadre du projet « Ado Avance Ensemble ». Elle a bénéficié du soutien de la Fédération internationale pour la planification familial (IPPF) et l’appui financier de l’Union européenne (UE).

La formation fait suite à une première session organisée à l’endroit de cent prestataires de santé sexuelle et reproductive. L’objectif est de renforcer les compétences de 200 prestataires de services de santé sexuelle et reproductive publics et privés des zones d’intervention en offre de services conviviaux adaptés à l’âge et à la jeunesse, ainsi que sur les méthodes de contraception et des soins après avortement de qualité.

Ces professionnels de la santé suivront durant les travaux, plusieurs exposés sur la revue des objectifs et clarification des valeurs liées à la sexualité des adolescents et jeunes, l’importance de travailler avec ces jeunes, l’apprentissage sur le genre et les cercles de la sexualité plus les messages inhérents. Les études de cas sur la santé et les droits en matière de sexualité et reproduction, les compétences efficaces relatives à la communication et au counseling, ainsi que les préjugés sur les comportements sexuels, la contraception et jeux de rôle du counseling des clients jeunes et adolescents retiendront également l’attention des participants.

Le directeur régional de la santé Kara, Dr. Agoro Sébabé a indiqué que les adolescents sexuellement actifs présentent un risque élevé de contraction des maladies sexuellement transmissibles et des grossesses non désirées dont la plupart ont une connaissance vague sur les modes de prévention et la transmission de ces maladies. Il a rappelé le tableau sombre de l’analyse situationnelle de l’EDST 2014 au Togo, notamment 17,3% des adolescents et les jeunes qui sont les cibles privilégiées des grossesses précoces avant 18 ans, enregistrent plus de 3000 grossesses précoces chaque année en milieu scolaire, 84% de leurs besoins non satisfaits et 2,5% du taux de prévalence au VIH. Dr. Agoro a félicité l’ATBEF pour ses multiples efforts visant l’amélioration des indicateurs de santé et la prise en compte des questions des droits de santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents vulnérables.

La directrice exécutive de l’ATBEF, Mme Noélie Koevi-Koudam a notifié que le projet « Ado Avance Ensemble » a bénéficié du financement de l’UE, à travers un consortium de cinq associations membres de l’IPPF (Bénin, Burkina-Faso, Côte-d’Ivoire, Cameroun et Togo). Elle a indiqué ce projet vise à permettre à cette couche vulnérable (10 à 19 ans), de surcroit les filles non scolarisées d’exercer pleinement leurs droits sexuels et reproductifs dans des sociétés qui répondent au mieux à leurs besoins en la matière.

Le responsable programmes jeunes à l’ATBEF, Hervé Ouagbéni a souligné qu’à la fin de la formation, les bénéficiaires vont produire chacun un plan d’actions post formation et l’ATBEF va les accompagner dans sa mise en œuvre afin de permettre aux jeunes togolais d’accéder aux services conviviaux adaptés à leurs besoins.

Source : alome

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Togo / MEPST : Feuille de route gouvernementale 2020-2025, une évaluation satisfaisante pour l’éducation

La feuille de route gouvernementale 2020-2025 fait de l’éducation un axe prioritaire...

Internationale

Burkina Faso / MENAPLN : Des chefs de service à l’école de la création des projets et programmes de Développement

À l’exercice de la maîtrise des étapes de création de projets et...

Internationale

Burkina Faso / PSDEBS : Les recommandations de la première mission conjointe de suivi, consignées dans un plan d’action

Depuis la première Mission Conjointe de Suivi (MCS) du Plan stratégique de...

Santé

Santé / Fraudes et pratiques illégales : Le gouvernement ferme 1022 centres de santé

L’État a décidé de frapper fort les opérateurs privés du milieu de...