Accueil Examens Concours Burkina Faso / Baccalauréat 2023 : « Un VDP ne tombe pas », le cri de guerre d’un secteur de l’éducation résilient
Examens ConcoursInternationale

Burkina Faso / Baccalauréat 2023 : « Un VDP ne tombe pas », le cri de guerre d’un secteur de l’éducation résilient

Ce matin du mardi 20 juin 2023, c’est un tandem ministériel complice, incarné par les ministres Joseph André Ouédraogo de l’Education nationale et Adjima Thiombiano de l’Enseignement supérieur,  qui a effectué le lancement officiel de l’examen du Baccalauréat session 2023 au lycée Wend Puiré de Saaba dans la périphérie nord-est de Ouagadougou. Cette collaboration agissante est à l’image des sacrifices et de la résilience des acteurs pour rendre effective la tenue des examens scolaires mis à rude épreuve par la situation sécuritaire du pays.

Face aux candidats des jury 200, 201 et 202 du lycée Wend Puiré de Saaba, les deux hôtes de marque, ont détendu l’atmosphère grâce à des astuces d’enseignants expérimentés qu’ils sont. Ils n’ont toutefois pas contourné les enjeux sécuritaires. « Vous êtes des VDP et un VDP ne tombe pas », sont les mots du Pr Adjima Thiombiano pour gonfler à bloc ces adolescents et jeunes, une forme de piqûre de rappel patriotique alors que le pays est en guerre.

Cette situation sécuritaire  a contribué à la baisse des effectifs de l’ordre de 6,84% au plan national où 132 980 candidats sont enregistrés dans les 510 jurys. Des problèmes liés au logiciel de traitement des résultats des examens scolaires ainsi que des questions  logistiques à parachever, ont notamment été relevés dans les  3 jurys ce matin.

Sur la question du logiciel, le ministre Joseph André Ouédraogo présente ses excuses pour les écueils relevés mais préfère voir le verre à moitié plein. Le logiciel SIGEC répond d’une option institutionnelle de doter le ministère de son propre outil contrairement aux autres années où des logiciels privés étaient exploités. L’outil est perfectible selon lui mais l’option est pertinente  et les sacrifices de la Direction des Systèmes d’information qui l’a conçu, constituent un acte de ‘’haut patriotisme ‘’. « Je comprends par ailleurs l’inquiétude forte des partenaires sociaux. Ils l’ont exprimée et je les ai entendus », a-t-il répondu.

D’ici la clôture de cette session 2023 du Baccalauréat le 7 juillet prochain, les attentions resteront focalisées sur les dates du 29 juin et du 6 juillet, retenues respectivement pour la proclamation des résultats du premier  et du second tour.

Source : education.gov.bf

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Mali / L’amélioration de la qualité de l’éducation des filles, une des priorités du gouvernement et ses partenaires

Dans le souci d’une meilleure coordination, de partage d’expériences d’appropriation nationale et...

Internationale

Mali / Lancement des examens de fin d’année scolaire 2023-2024

Le ministre de l’Education nationale, Dr Amadou SY SAVANÉ a donné le...

Internationale

Burkina Faso / Carnet d’audience : L’ONG Education Cannot Wait veut appuyer le système éducatif burkinabè à travers un nouveau programme

L’ONG Education Cannot Wait, présente une initiative ambitieuse en faveur des populations...

Examens ConcoursNationale

Éducation / Examens à Grand Tirage Session 2024

N’Guessan KOFFI (Ministre) : « Nous devons veiller à organiser nos examens...