Accueil Internationale Burkina Faso / Centre de Formation professionnelle Non-formelle de Koutoura : Jacques Sosthène DINGARA s’imprègne des raisons de sa fermeture.
Internationale

Burkina Faso / Centre de Formation professionnelle Non-formelle de Koutoura : Jacques Sosthène DINGARA s’imprègne des raisons de sa fermeture.

Le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Jacques Sosthène DINGARA voulait des réponses sur la fermeture du Centre de Formation Professionnelle Non-formelle (CFPNF) de Koutoura depuis 2019. Et il est allé les chercher sur le terrain ce 23 avril 2024. Situé à une quarantaine de kilomètres de Banfora, ce centre était jusqu’alors un symbole d’espoir pour la jeunesse burkinabè.

L’objectif premier de cette visite était de comprendre les raisons sous-jacentes de l’arrêt des activités pédagogiques du centre, malgré son potentiel en renforcement des compétences des jeunes dans le domaine agro-sylvo-pastorale, un secteur vital pour le développement du pays. Lors de sa visite, le Ministre DINGARA a souligné l’importance de relancer le CFPNF afin de permettre aux jeunes d’apprendre et de s’installer pour produire. Il répond ainsi aux demandes des jeunes de la région exprimée au plus haut niveau de l’État.

Le Directeur du centre, Seydou BARRO, éprouvé par l’état d’abandon de l’établissement, se laisse regagner par un certain optimisme suite à la visite du Ministre, lueur d’espoir pour des jours meilleurs selon lui.

Les attentes de l’administration du CFPNF sont claires : résoudre les problèmes financiers accumulés depuis 2019 et trouver des solutions concrètes pour la réouverture rapide du centre, conformément à sa vocation de former les jeunes et de les intégrer sur le marché du travail.

La visite du Ministre de l’éducation nationale met en lumière les défis auxquels font face les structures éducatives non-formelles au Burkina Faso. Cependant, elle offre une opportunité de réflexion et d’actions, pour redynamiser ces centres et offrir aux jeunes du Burkina Faso les opportunités dont ils ont désespérément besoin pour prospérer dans un monde en constante évolution.

L’occasion a été mise à profit par le ministre d’échanger avec les directeurs régionaux du département de l’éducation nationale mais aussi des élèves de la région des Cascades.

 

Source : ministereduc.burkina

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Guinée / Conseil ordinaire de cabinet.

Sous la présidence du Ministre Jean Paul CEDY, le département de l’Enseignement...

Internationale

Mali / Marche sportive organisée par le ministère de l’éducation nationale contre la fraude à l’examen

Sous le slogan ” je suis candidat, je m’oppose à la fraude”,...

Internationale

Mali / Le ministre de l’éducation nationale lance les épreuves du certificat d’aptitude professionnelle (cap) 2024.

C’est à l’Ecole Centrale de l’Industrie, du Commerce et de l’Administration (ECICA),...

Internationale

Burkina Faso / Système de gestion des examens scolaires : Les points focaux TIC s’approprient le logiciel SIGEC

Le ministère de l’éducation nationale mobilise les compétences pour une organisation réussie...