Accueil Internationale Burkina Faso / Projet d’éducation accélérée en contexte d’urgence : Les résultats dépassent les prévisions
Internationale

Burkina Faso / Projet d’éducation accélérée en contexte d’urgence : Les résultats dépassent les prévisions

Dans ses efforts continus pour apporter une réponse efficace à la crise humanitaire et aux défis de résilience auxquels le Burkina Faso est confronté depuis 2016, le Secrétariat permanent à la stratégie de Scolarisation accélérée/Passerelle (SP-SSA/P), avec le soutien de l’UNICEF, a mis en place un programme/projet d’éducation accélérée d’urgence. Les acteurs nationaux ont procédé le 23 juin 2023 à Kaya, à l’évaluation des réalisations du programme et à l’identification des défis à relever pour de meilleurs résultats en 2023-2024.
Après l’évaluation finale des apprenants dans le cadre du processus de mise en œuvre du projet, divers représentants dont les points focaux des provinces du Bam, du Sanmantenga, du Gourma, de la Gnagnan, de la Kossi et du Sourou, les partenaires de l’Unicef et les responsables des Directions Provinciales de l’Education Préscolaire, Primaires et non Formelle (DPEPPNF) desdites provinces, évaluent les acquis et se projettent sur les perspectives.
Selon le nouveau Secrétaire Permanent de la SSA/P, Dr Michel Yaméogo, « Pour l’année académique 2022-2023, le projet a couvert sept (7) localités, ouvert trente-six (36) centres et dispensé une éducation à mille huit (1008) enfants et adolescents non scolarisés, dont 478 filles et 530 garçons dans les centres/classes de la SSA/P en situation d’urgence. Cela dépasse de 108 l’objectif initial de 900 apprenants, soulignant une fois de plus la pertinence de la SSA/P comme alternative résiliente. »
Consensus a été trouvé sur la plupart des recommandations visant à accroître l’efficacité du projet dans les années à venir dont l’appel au renforcement de capacités à bonne date pour les nouveaux points focaux. Il a été également souligné que les enseignants et les directeurs d’école supervisant leurs opérations, jouent un rôle crucial dans le fonctionnement des centres/classes.
Le Projet d’éducation accélérée vise à répondre aux besoins essentiels et à renforcer la résilience des personnes déplacées internes (PDI) et des enfants des communautés hôtes, en garantissant l’accès à des moyens de subsistance durables et à des services éducatifs de meilleure qualité.
Alors que le Burkina Faso poursuit son engagement à relever les défis éducatifs posés par la crise, l’atelier national sert de plate-forme cruciale pour évaluer les progrès, partager les expériences et tracer la voie à suivre pour le programme d’éducation accélérée dans les contextes d’urgence.

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

InternationaleSanté

Santé : Togo / Diabète, des médecins spécialistes renforcent la compréhension des populations

Lomé, Le centre Diabeobe a organisé en collaboration avec des associations de...

Internationale

Bénin / Universités africaines : Vers un enseignement de qualité pour booster la croissance économique

Réduire la pauvreté et accéder au développement durable, telle est l’ambition de...

Internationale

Burkina Faso / Examens de fin d’année : Le Nahouri satisfait des résultats

Le taux des résultats des examens de fin d’année, est jugé satisfaisant...