Accueil Couverture Médiatique CNTS-CI / Pr. Yassongui Mamadou SÉKONGO sur le plateau du CICG
Couverture MédiatiqueLittératureSanté

CNTS-CI / Pr. Yassongui Mamadou SÉKONGO sur le plateau du CICG

Le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG) a récemment reçu le Pr. Yassongui Mamadou SÉKONGO, Directeur général du Centre National de Transfusion Sanguine, expert renommé dans le domaine de la transfusion sanguine pour un point presse intitulé ” Tout Savoir Sur le don de sang “, qui s’est tenu ce mardi 09 juillet 2024 à la salle Symphonie du Système Intégré de Gestion du Foncier Urbain (SIGFU), au Plateau.

Le directeur du CNTS-CI a partagé des informations cruciales sur l’importance de cette pratique pour la santé publique, ainsi que sur les modalités pour devenir donneur.

Celui-ci a insisté sur l’uniformisation du prix de vente du sang et des produits sanguins à 3 000 FCFA dans les secteurs public et privé, afin de contrer la spéculation et les trafics associés. De plus, il a annoncé la mise en place d’un numéro vert, le 143, pour signaler les abus et dysfonctionnements éventuels.

Le besoin en poches de sang en Côte d’Ivoire pour l’année 2024 est estimé à 300 000, correspondant à 1% de la population.

En Côte d’Ivoire, pour donner son sang, il faut respecter certains critères stricts. Les donneurs doivent être âgés de 18 à 60 ans, peser au moins 50 kg et être en bonne santé générale le jour du don. Ils ne doivent pas avoir eu de maladies transmissibles par le sang, de maladies cardiaques ou de cancer. Leur taux d’hémoglobine doit être suffisant et ils ne doivent pas avoir de comportements à risque pour les infections transmissibles par le sang, comme l’usage de drogues injectables, le VIH/SIDA…

De plus, il est crucial de respecter les délais recommandés entre chaque don, habituellement de 2 à 3 mois.

Le donneur de sang régulier en Côte d’Ivoire bénéficie de nombreux avantages et reconnaissances de l’État. Après seulement deux dons, il reçoit une carte de groupe sanguin, suivie d’une carte de donneur de sang après le troisième don. Les bénéfices incluent la gratuité des poches de sang pour le donneur, ses ascendants, descendants et conjoint(e) sur présentation de justificatifs.

Il bénéficie également des consultations médicales gratuites dans tous les centres de transfusion, ainsi qu’à un bilan de santé à chaque don. Une prime d’aide au transport de 2000 francs CFA est offerte pour chaque visite au centre de transfusion. En cas de besoin, le donneur régulier est traité en priorité et de manière gratuite.

La durée de conservation des différents composants sanguins varie selon leur type et les conditions de stockage : les poches de sang total et les concentrés de globules rouges peuvent être conservés entre 35 et 42 jours à une température contrôlée entre +2°C et +6°C. Le plasma frais congelé peut être préservé à -30 °C pendant environ un an, tandis que les plaquettes, ayant la durée de conservation la plus courte, environ 5 à 7 jours, nécessitent également un contrôle rigoureux de la température.

À ce jour, sur l’ensemble du territoire national, ce sont 32 structures transfusionnelles qui mènent les activités de prélèvements, de qualification biologique des dons de sang, de préparation des produits sanguins, de stockage, de distribution et de conseils transfusionnels.

Le point presse a attiré un public diversifié, comprenant des représentants des médias, des professionnels de la santé et des citoyens intéressés. Les participants ont eu l’occasion d’approfondir leur compréhension sur les bénéfices du don de sang, ainsi que sur les initiatives locales visant à promouvoir cette action altruiste.

L’événement a également mis en lumière les défis et les besoins en matière de produits sanguins en Côte d’Ivoire, encourageant ainsi une mobilisation accrue de la communauté pour soutenir cette cause vitale.

Notons que cet événement est une initiative hebdomadaire du CICG visant à informer et sensibiliser le public sur des sujets d’actualité gouvernementale et des services publics.

 

Source : JD Mag + TV

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

InternationaleSanté

Santé : Togo / Depuis Lomé, la CEDEAO prépare l’harmonisation des curricula de formation

Lomé, la capitale togolaise, accueille depuis mardi 16 juillet 2024, une rencontre...

InternationaleSanté

Santé : Togo / l’Assurance Maladie Universelle couvre déjà 800 000 personnes !

Au Togo, le projet d’Assurance maladie universelle (AMU) déployé en janvier dernier,...

ACTIONS SOCIALESCouverture Médiatique

Action sociale / Don de JD Éditions au Lycée Moderne de Songon

Ce mercredi 10 juillet 2024, madame DJÉBOUÉ Amon Liliane, responsable du Service...