Accueil Bon à savoir Côte d’Ivoire / Justice : 54 nouveaux magistrats désormais opérationnels
Bon à savoir

Côte d’Ivoire / Justice : 54 nouveaux magistrats désormais opérationnels

Au total 54 nouveaux magistrats sont désormais opérationnels après leur prestation de serment, vendredi 29 mars 2024, présidée par le président de Chambre à la Cour d’Appel d’Abidjan, Joseph Arsène Gnamien, qui avait à ses côtés deux accesseurs, le magistrat, Marcellin Bonhouly et le magistrat, Sonté Konan Affoué Hortense.

Ces auditeurs de justice ont eu une formation à l’Institut national de formation judiciaire (INFJ). Ces nouveaux acteurs du système judiciaire ivoirien sont pour la plupart issu de la promotion 2023. La cohorte d’auditeurs civils composée de 50 impétrants comprend 32 hommes et 18 femmes et celle des militaires au nombre de quatre avec trois hommes et une femme.

A cette occasion, le président de Chambre à la Cour d’Appel d’Abidjan, Joseph Gnamien, a insisté sur la compétence et la rigueur qui devront les guider en toute chose. « Le métier de juge est un métier exigeant et difficile qui demande la discrétion et le secret professionnel », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Bâtonnier, Maître Claude Mentenon, a demandé aux nouveaux auditeurs de justice d’être des magistrats dont la compétence et la rigueur seront irréprochables.

« L’injustice volontairement commise, reste la vraie blessure qui ne saurait jamais se cicatriser. Appliquez sans désemparer les principes de déontologie de loyauté, de dignité et de secret professionnel. La fonction de magistrat vous engage à être irréprochables. N’obéissez qu’à la stricte autorité de la loi », a-t-il ajouté.

D’ailleurs, Maître Claude Mentenon leur a demandé d’être intransigeants, et sans complaisance. « Ne cherchez ni à plaire, ni à déplaire. Le magistrat dit le droit, il ne l’utilise pas, il ne le manipule pas », a prévenu le Bâtonnier.

Dans son adresse, l’Avocat général, Jean Charles Kougnon, a souligné aux nouveaux magistrats qu’en prêtant serment, ils prennent un engagement fort devant la nation et tout manquement leur fait courir les risques d’une sanction grave.

Il les a aussi invités à rester fidèles aux principes sacro-saints de la profession de magistrat qui sont le secret professionnel, la dignité et la loyauté, tout en leur demandant de cultiver l’humilité qui n’est pas du tout incompatible avec la dignité.

L’Institut national de Formation Judiciaire est un établissement public national de formation professionnelle, créé par décret N° 2005-40 du 03 février 2005. Son ouverture effective a eu lieu le 02 juillet 2008 à Cocody-ll-Plateaux. Elle s’est vu doter d’un nouveau siège à Yamoussoukro, inauguré le 9 juillet 2021.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Bon à savoir

Côte d’Ivoire / Daloa : 150 femmes bénéficient du projet de formation « WOMEN’S HOPE »

La 5ème Edition de la conférence du projet WOMEN’S Hope initié par...

Bon à savoir

Côte d’Ivoire / Offre de bourses Colombiennes

L’ambassade de la République de Colombie en Côte d’Ivoire à travers l’Institut...

Bon à savoirNationale

Côte d’Ivoire / Renouvellement et Attribution de Bourses 2023 – 2024

Côte d’Ivoire / Renouvellement et Attribution de Bourses 2023 – 2024, la...

Bon à savoir

Côte d’Ivoire / Quelques visages de l’excellence des derniers mois 

Les éléphants de Côte d’Ivoire : Champions d’Afrique à la CAN 2023...