Accueil Nationale Côte d’Ivoire / Le paiement de la bourse au menu d’un atelier
Nationale

Côte d’Ivoire / Le paiement de la bourse au menu d’un atelier

La bourse scolaire était autrefois payée aux bénéficiaires par les intendants au sein des établissements d’enseignement secondaire, à la fin de chaque trimestre. Depuis quelques années, cette pratique a fait place au payement dans les trésoreries départementales.

Étant donné que des localités sont dépourvues de trésoreries, certains élèves rencontrent des difficultés à percevoir leur pécule.

C’est dans la perspective d’une meilleure gestion de ce dossier que la Direction de l’orientation et des bourses du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (Mena) a organisé le mercredi 7 juin 2023, à Grand -Bassam, un atelier sur la réforme des bourses pour faciliter le paiement par Trésor pay.

Sous l’ancienne formule, les élèves étaient très souvent obligés de se déplacer vers les trésoreries, bravant ainsi des risques liés au transport et au paiement des frais considérables pour entrer en possession de leur bourse.

Parfois même, certains d’entre eux, par manque de moyens financiers pour payer le transport, abandonnent leur bourse dans les trésoreries, explique Ebiélé Assoumou Léon, inspecteur général, représentant le coordonnateur général de l’inspection. « Désormais, les élèves percevront leur bourse de façon électronique, via Trésor Pay », explique-t-il.

Concernant les élèves qui, malgré leurs performances scolaires, ne perçoivent pas la bourse, la tutelle conseille que ces derniers devront « avoir recours à leur établissement d’origine, qui va transmettre le dossier à la Dob pour une éventuelle réclamation ».

Au cours des échanges, Karidia Koné Soukoulé, directeur de l’orientation et des bourses, a proposé au receveur général des finances présente audit atelier qu’il y ait des points de retrait de ce moyen de paiement dans les contrées les plus éloignées, affiliées au mobile money.

« outre ce nouveau mode de paiement, nous travaillons également sur les réformes à introduire conformément aux États généraux de l’Éducation nationale (Egen) qui visent à élargir la bourse aux élèves en situation de handicap et instituer une bourse pour encourager les jeunes filles à embrasser les filières scientifiques », a-t-elle précisé.

Selon les statistiques du Mena, sur 31 000 élèves, 17000 ont pu faire leur enregistrement sur la plateforme, une des exigences pour l’attribution et le paiement de la bourse, mais seulement 11 000 ont la carte de la Couverture maladie universelle.

A noter que depuis l’année scolaire 2011-2012, ce sont seulement en moyenne 2% des élèves affectés de l’État dans les établissements secondaires publics et privés, qui bénéficient sur la base de leurs performances scolaires, de la bourse.

Source : Frat mat

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Nationale

Drena de Bouna œuvre à la protection des écoles contre les risques de catastrophe

La direction régionale de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (DRENA) de Bouna...

Nationale

Étude à l’étranger / Bourses d’études : Journée porte ouverte les 2 et 3 Mars 2024 à Abidjan.

Vous êtes élèves, étudiants, parents d’élèves, un passionné de voyage estudiantin, Vision...

Nationale

Côte d’Ivoire / Enseignement supérieur : Le PDU fait le point de ses activités au ministre Adama Diawara 

Le Professeur Adama Diawara, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche...