Accueil Internationale Ecole et langues nationales en Afrique : Le Burkina finalise son modèle pour généraliser l’éducation bilingue
Internationale

Ecole et langues nationales en Afrique : Le Burkina finalise son modèle pour généraliser l’éducation bilingue

Le Burkina Faso, l’un des pionniers de l’éducation bilingue en Afrique, a été désigné dans le cadre du Programme Éducation et Langues nationales en Afrique (ELAN), pays pilote pour la généralisation de l‘éducation bilingue langues nationales-français. En construction avec la collaboration du programme ELAN et l’IIPE-UNESCO Dakar depuis mars 2022, les attentes assignées aux techniciens et experts ce jeudi 22 juin 2023 à Ouagadougou, sont la finalisation et l’appropriation du modèle de simulation de cette généralisation.

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et ses partenaires ont pour ambition de soutenir les réformes nécessaires à l’utilisation conjointe des langues africaines avec le français dans l’enseignement primaire  et de créer dans l’espace francophone, un dispositif international de capitalisation des expériences et de l’expertise au service de l’éducation bilingue dans les pays africains. Pour le cas du Burkina, il s’agit  de la généralisation de l’enseignement bi-plurilingue au cycle primaire.

Confortée par les résultats de certaines expériences dont l’approche ‘’lecture-écriture rapide’’, la Directrice générale de l’Accès à l’éducation formelle, madame Rasmata OUEDRAOGO, a averti que ce passage à un système à deux idiomes, commande « un changement de paradigme curriculaire et un important travail de planification scolaire sur les plans scolaire, linguistique, pédagogique,  didactique».

Sur la pertinence de l’option, Luc GACOUGNOLLE, Chef de bureau adjoint de l’Institut international de la planification de l’éducation-UNESCO-Dakar est formel :‘’l’importance d’enseigner les enfants dans la langue qu’ils maîtrisent en premier avant d’apprendre le français pour bien asseoir leurs apprentissages, cette évidence nous a paru importante pour s’impliquer aux côtés du programme ELAN Afrique et à  appuyer le Burkina Faso dans cet effort ».

L’outil  en soi permet de simuler différents choix de politique éducative, procédant  par itérations successives d’ajustement  des différents paramètres impliqués dans le processus de généralisation.

Le modèle attendu propose trois scénarios possibles avec différentes variables dont l’évaluation des moyens humains et financiers nécessaires. Il se veut un outil numérique au service de la planification, d’aide à la décision et de communication.

Source : education.gov.bf

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité