Accueil Internationale Santé : Burkina Faso / Le ministre en charge de la santé appelle les parents à faire vacciner les enfants contre la poliomyélite
InternationaleSanté

Santé : Burkina Faso / Le ministre en charge de la santé appelle les parents à faire vacciner les enfants contre la poliomyélite

Le ministre en charge de la Santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou, a appelé les parents à faire vacciner les enfants de moins de 5 ans contre la poliomyélite, couplée au dépistage de la malnutrition.

« Je lance un vibrant appel à l’ensemble des parents d’enfants moins de 5 ans qu’ils acceptent que les enfants puissent faire l’objet de cette vaccination qui est gratuite et efficace », a déclaré le ministre en charge de la Santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou.

Le ministre Kargougou s’exprimait samedi à Kombissiri lors d’une visite terrain pour constater le déroulement de la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite, couplée au dépistage de la malnutrition.

M. Kargougou a félicité et encouragé l’ensemble des acteurs notamment les agents de santé qui « assurent la conduite optimale de cette campagne ».

Ce qui a permis déjà d’engranger des résultats un jour après le lancement de la campagne de vaccination, a-t-il ajouté.

Selon lui, à la fin du premier jour de la campagne, plus de 1million 200 mille enfants de 0 à 59 mois, soit 23% ont déjà reçu 2 gouttes de vaccin anti poliomyélite sur l’ensemble du territoire et plus de 800 mille enfants de 6 à 59 mois, soit 22% dépisté contre la malnutrition.

Pour lui, plus de 24 mille vaccinateurs, 12 mille crieurs publics et des superviseurs sont mobilisés sur « le champ de bataille de la riposte contre la poliomyélite « et la stratégie de porte à porte est mise en œuvre pour vacciner l’ensemble des enfants de la tranche d’âge ciblée.

La campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite se déroule du 10 au 13 mai pour le 1er passage et du 7 au 10 juin 2024 pour le 2e passage, soit 4 jours pour les 2 passages et un jour supplémentaire pour les zones à forts défis sécuritaires.

Cette vaccination va concerner environ 5.217.000 enfants de moins de 5 ans (0 à 59 mois) et sera couplée au dépistage de la malnutrition des enfants de 6 à 59 mois (plus de 3 700 000 enfants) pour une prise en charge précoce au niveau des formations sanitaires.

Source : aouaga

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Mali / L’amélioration de la qualité de l’éducation des filles, une des priorités du gouvernement et ses partenaires

Dans le souci d’une meilleure coordination, de partage d’expériences d’appropriation nationale et...

Internationale

Mali / Lancement des examens de fin d’année scolaire 2023-2024

Le ministre de l’Education nationale, Dr Amadou SY SAVANÉ a donné le...

Internationale

Burkina Faso / Carnet d’audience : L’ONG Education Cannot Wait veut appuyer le système éducatif burkinabè à travers un nouveau programme

L’ONG Education Cannot Wait, présente une initiative ambitieuse en faveur des populations...

Santé

Santé : Riposte épidémiologique / L’antenne INHP de Yamoussoukro à nouveau opérationnelle

Fermée pour réhabilitation en vue de renforcer sa capacité opérationnelle dans la...