Accueil Internationale Santé : Burkina Faso / Le vaccin antipaludique R21/Matrix-M des chercheurs burkinabè reçoit une autorisation de mise sur le marché
InternationaleSanté

Santé : Burkina Faso / Le vaccin antipaludique R21/Matrix-M des chercheurs burkinabè reçoit une autorisation de mise sur le marché

L’Agence Nationale de la Régulation Pharmaceutique (ANRP) du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a autorisé la mise sur le marché au Burkina Faso, du vaccin antipaludique R21/Matrix-M, dont les travaux de recherche ont été essentiellement menés au Burkina Faso avec des chercheurs comme le Professeur Halidou Tinto. Le vaccin antipaludique R21/Matrix-M™ est désormais homologué au Burkina.

C’est le bout du tunnel pour les chercheurs burkinabè, Pr Halidou Ouédraogo et son équipe de l’unité de Nanoro, dans la région du Centre-ouest du Burkina Faso qui travaillent depuis des années sur le vaccin antipaludique R21/Matrix-M. En effet,« l’Unité de Recherche Clinique de Nanoro de l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé (CNRTS/IRSS) (www.urcn.bf) a annoncé aujourd’hui que le vaccin antipaludique R21/Matrix-M™ a été homologué pour une utilisation au Burkina Faso par l’Agence Nationale de la Régulation Pharmaceutique (ANRP) du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. » peut-on lire dans un communiqué rendu public dimanche soir.

C’est l’aboutissement d’une longue recherche. «Le vaccin a été approuvé pour une utilisation chez les enfants âgés de 5 à 36 mois, le groupe d’âge le plus à risque de décès par paludisme.», indique le communiqué de presse

Quant à l’efficacité du vaccin, au Burkina Faso, «les essais cliniques de phase II et de phase III ont démontré des niveaux d’efficacité élevés et un profil de sécurité rassurant chez les enfants qui ont reçu un schéma de trois doses en primo-vaccination et une dose de rappel un an plus tard».

L’Unité de Recherche Clinique de Nanoro et ses partenaires de l’Université d’Oxford, ont rapporté l’année dernière à partir de leur essai clinique de phase II qu’une dose de rappel du R21/Matrix-M administré un an après la primo-vaccination permettait de maintenir le niveau d’efficacité à un taux élevé et de satisfaire l’objectif de 75% d’efficacité défini par la feuille de route de l’OMS.

Cela fait suite aux premiers résultats de cette même phase II publiés en 2021 où ils avaient démontré que le vaccin R21/Matrix-M avait une forte efficacité de 77 %.

Le communiqué de presse explique que «le Burkina Faso est le troisième pays d’Afrique, après le Ghana et le Nigeria, à homologuer l’utilisation de ce vaccin, qui sera produit et commercialisé par l’Institut de Sérum d’Inde (Serum Institute of India – SII)».

Le professeur Halidou Tinto, Directeur de Recherche en parasitologie, Directeur régional du Centre-Ouest de l’IRSS et Principal Investigateur des essais de phase II et III du R21 à Nanoro a déclaré : « L’homologation d’un vaccin antipaludique avec des niveaux d’innocuité et d’efficacité aussi élevés constitue un accomplissement majeur dans ma carrière de chercheur en Afrique. Lorsque nous avons commencé l’essai de phase II en mai 2019, je n’aurais jamais imaginé que 4 ans plus tard, nous prendrions une décision aussi historique qui va contribuer à sauver des millions de vies sur notre continent et c’est ce qui nous rend très fiers aujourd’hui ».

Le Ministre e la Santé et de l’Hygiène Publique du Burkina Faso Dr Robert Lucien Kargougou a déclaré : « Le paludisme est l’une des principales causes de mortalité infantile au Burkina Faso. A la suite des premiers résultats sur l’innocuité et l’efficacité de ce vaccin rapportées en 2021 par l’équipe de l’Unité de Recherche Clinique de Nanoro, nous étions optimistes quant à sa future homologation et nous sommes très heureux de voir cela se traduire aujourd’hui. Ce vaccin sera un nouvel outil extrêmement important qui contribuera à accélérer le programme d’élimination du paludisme au Burkina Faso ».

Le 9 juin 2023, dans une interview accordée à Libre info, le Professeur Halidou Tinto invitait les autorités burkinabè à prendre toutes les dispositions pour homologuer le vaccin le plus tôt possible.

Source : aouaga

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

InternationaleSanté

Santé : Togo / Depuis Lomé, la CEDEAO prépare l’harmonisation des curricula de formation

Lomé, la capitale togolaise, accueille depuis mardi 16 juillet 2024, une rencontre...

InternationaleSanté

Santé : Togo / l’Assurance Maladie Universelle couvre déjà 800 000 personnes !

Au Togo, le projet d’Assurance maladie universelle (AMU) déployé en janvier dernier,...

Internationale

Guinée / Retour sur la déclaration du ministre CEDY relative à la proclamation des résultats partiels du CEE et du BEPC session 2024

Bien chers Élèves ; Mesdames et Messieurs les responsables du Système Éducatif...

Internationale

Guinée / Correction des copies surévaluées au CEE 2024 : Les travaux ont démarré à Conakry

Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a assisté ce mardi...