Accueil Santé Santé / Conférence nutritionnelle sur les maladies cardiovasculaires à Guiglo
Santé

Santé / Conférence nutritionnelle sur les maladies cardiovasculaires à Guiglo

 Une conférence nutritionnelle sur les maladies cardiovasculaires et la manière d’avoir de bonnes informations nutritionnelles associées à de bons choix alimentaires pour avoir une bonne santé, s’est tenue du samedi 17 juin au dimanche 18 juin 2023, à la mairie Guiglo, afin d’outiller les guides religieux et serviteurs de Dieu à éviter de tout spiritualiser face à ces maladies du métabolisme.

La conférence a été prononcée par Pr Jacques Houroupou MBambai, diététicien, nutritionniste, sexologue clinicien, qui s’est appuyé sur le thème du séminaire, «Alimentation saine et bien-être, piliers de l’épanouissement des serviteurs de Dieu».

Pr Houroupou a expliqué être venu à Guiglo, dans le cadre d’un séminaire de formation sur ce thème, parce qu’ayant constaté qu’aujourd’hui la prévalence des maladies cardiovasculaires et métaboliques, notamment le diabète, l’hypertension artérielle, les problèmes liés au mauvais cholestérol augmente à un rythme exponentiel.

Spécialiste en diététique des maladies cardiovasculaires, métaboliques digestives et gynéco obstétriques, le diététicien a, de fait, jugé important d’outiller les guides religieux à être acteurs et artisans de leur santé et à faire plus la prévention, au cours de ce séminaire initié par l’église La Restauration en partenariat avec le ministère international pour la promotion et le développement de l’alimentation saine et du bien-être.

Pour cet expert en diététique dermato-esthétique, il est nécessaire et important que chacun prenne conscience de son état, afin de voir comment prévenir ces maladies que d’attendre d’être malade avant de courir de gauche à droite pour chercher la guérison.

Vice-doyen de Glory international University basée aux Etats-Unis, par ailleurs, fondateur de l’Institut universitaire Cevanutri basé au Tchad, il a indiqué qu’il s’agit bien là, du bien fondé de sa motivation qui a milité en faveur de l’organisation de ce séminaire de formation. Mais qu’au-delà de ça, il s’agit surtout d’interpeller les guides religieux, notamment les prêtres, les pasteurs et les Imams, de ne pas tout spiritualiser de nos jours, mais de comprendre clairement que l’homme est avant tout la chaire et le sang, en somme un corps qui peut tomber malade et que, si cela arrive, il doit se soigner, mais en mettant tout en œuvre pour accorder la priorité à la prévention.

Visionnaire du ministère international pour la promotion et le développement du bien-être, le conférencier a exhorté les guides religieux participants au séminaire à ne pas regarder seulement l’aspect spirituel, mais aussi et surtout de s’intéresser à l’entretien de son corps parce que beaucoup de ces serviteurs de Dieu sont aussi malades ou bien certains meurent précocement en voulant tout spiritualiser.

Il a insisté sur le fait que son rôle à lui, à travers cette formation, est une manière de contribuer à son humble niveau à ce que les serviteurs de Dieu se portent à merveille, en leur donnant de bonnes informations parce que lorsqu’on a de bonnes informations nutritionnelles, associées à de bons choix alimentaires, il est convaincu que ça contribue à la santé.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Couverture MédiatiqueNationaleSanté

Don de sang / Lancement des collectes dans les ministères et structures étatiques

Donner son sang, c’est offrir la vie et répandre l’espoir en un...

Santé

Santé / La CEDEAO équipe la formation sanitaire urbaine de Williamsville

La représentante résidente de la Communauté économique des États de l’Afrique de...