Accueil Santé Santé / La FAO forme des épidémiologistes africains sur l’outil d’évaluation de la surveillance
Santé

Santé / La FAO forme des épidémiologistes africains sur l’outil d’évaluation de la surveillance

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en lien avec l’USAID,  forme du mardi 26 au vendredi 29 mars 2024, plus d’une trentaine d’épidémiologistes d’Afrique de l’ouest et du centre à Grand-Bassam, sur l’outil d’évaluation et de surveillance SET, version 2.0.

Cet outil qui a été développé en 2017 par FAO vise à fournir aux services vétérinaires une évaluation objective, normalisée, complète et systématique du système de surveillance de la santé animale et soutenir la détection des menaces de maladies animales, y compris les zoonoses.

La version 2.0 a été actualisée pour faciliter son utilisation par les pays et d’accroître sa complémentarité avec d’autres outils et méthodologies d’évaluation existants.

Justifiant cette formation, le représentant résident de la FAO en Côte d’Ivoire, Attaher Maiga a précisé aux participants qu’elle permet de présenter la méthodologie d’évaluation SET, d’interpréter les résultats de SET, familiariser les pays avec les changements introduits dans la version SET v2.0 et in fine fournir une vue d’ensemble des nouveaux outils opérationnels (JOIN et Risk-SPORT) et de leur rôle potentiel dans la région.

Il a poursuivi, précisant que la formation s’inscrit dans le cadre des activités du Programme de sécurité sanitaire mondiale (GHSP) et vise à renforcer le système de surveillance qui fait partie intégrante d’une stratégie efficace de prévention de la propagation des maladies animales à fort impact, émergentes ou ré émergents y compris les zoonoses.

 

Au nom du ministre des ressources animales et halieutiques, le directeur de cabinet Assoumany Gouromenan, a salué cette initiative de la FAO qui permettra, selon lui, de prévenir les maladies animales. « Dans notre pays, la grippe aviaire fait perdre à la filière environ 3 milliards de F CFA par épizootie et menace un chiffre d’affaires estimé à plus de 300 milliards de francs CFA . C’est pourquoi, la surveillance, la détection précoce et la maitrise des pathologies restent des passages obligés pour un véritable développement des élevages et des ressources animales », a-t-il insisté.

Dans le cadre des activités du programme de sécurité sanitaire mondiale, la Côte d’Ivoire a été retenue pour abriter une formation régionale des épidémiologistes des services vétérinaires d’une dizaine de pays d’Afrique de l’ouest et du centre sur l’outil d’évaluation de la surveillance (SET) v2.0.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Santé

Santé / CHU de Treichville : La communauté libanaise engagée fait un don de matériel médical

Dans le cadre de son engagement continu envers le Centre Hospitalier Universitaire...

Santé

Santé / Le Ministre Dimba honore la Cote d’Ivoire en suisse

Le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture...

Santé

Santé / La mutuelle Gbémazo aux côtés du centre de santé urbain pour lutter contre le paludisme

La mutuelle de développement de Gbémazo, dans le département de Séguéla, était...