Accueil Santé Santé / Ouverture à Bouaké de la 1ère semaine régionale de la planification familiale
Santé

Santé / Ouverture à Bouaké de la 1ère semaine régionale de la planification familiale

Le secrétaire général de la préfecture de Bouaké, Francis Katou Bony, a procédé lundi 24 juillet 2023, au centre de santé urbain de Bouaké-Koko, à l’ouverture officielle de la 1ère édition de la semaine régionale de la planification familiale dans la région de Gbêkê qui prendra fin le dimanche 30 juillet prochain.

Cette activité, organisée par le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, en collaboration avec l’UNPA, a pour objectif d’informer et de sensibiliser les populations sur les bienfaits de la planification familiale.

Elle se veut également une opportunité de mobiliser les autorités politiques, administratives et locales ainsi que les organisations de la société civile sur leur contribution à un accès équitable des populations vulnérables aux services de planification familiale.

La représentante résidente de l’UNFPA, Cécile Compaoré Zoungrana, qui prenait part à cette cérémonie d’ouverture, a souligné l’importance de cette activité pour cet organisme onusien dont la contraception sans coercition constitue une domaine clé de son mandat qui vise à mettre fin aux décès maternels évitables, aux besoins non satisfaits en planification familiale et aux violences basées sur le genre et autres pratiques néfastes telles que la mutilation féminine et le mariage des enfants.

Elle a saisi l’occasion pour rendre hommage au ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, pour son leadership et son engagement sans faille pour la promotion de la planification familiale et la santé de la mère et de l’enfant, les questions de santé reproductive, de genre et droits humains qui sont au cœur du mandat de l’UNFPA.

Le secrétaire général de la préfecture de Bouaké, Francis Katou Bony, qui représentait pour l’occasion le ministre Pierre Dimba, a traduit la gratitude de ce dernier à tous les partenaires techniques et financiers de son département ministériel dont le soutien multiforme a permis d’obtenir à des résultats encourageants en matière de planification familiale. En témoigne le taux de prévalence contraceptif moderne qui est passé de 12% en 2012 à 18% en 2021.

Il a également réitéré l’engagement du gouvernement à tout mettre en œuvre pour qu’en Côte d’Ivoire chaque individu, chaque couple et chaque famille ait un libre accès à des services de planification familiale de qualité dans le respect des droits sexuels et reproductifs pour soutenir la croissance et le développement durable.

Le ministre Pierre Dimba, pour qui le choix du Gbêkê pour abriter cette activité de planification familiale en dépit d’un taux de prévalence contraceptive moderne de 21,09%, a invité la population de cette région à participer activement aux différentes activités inscrites au programme.

Celui-ci prévoit des offres gratuites de prestation de planification familiale, des offres gratuites de produits contraceptifs durant toute la durée de la campagne dans toutes les formations sanitaires publiques de la région de Gbêkê, des séances de sensibilisation et des plaidoyers.

 

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Couverture MédiatiqueNationaleSanté

Don de sang / Lancement des collectes dans les ministères et structures étatiques

Donner son sang, c’est offrir la vie et répandre l’espoir en un...

Santé

Santé / La CEDEAO équipe la formation sanitaire urbaine de Williamsville

La représentante résidente de la Communauté économique des États de l’Afrique de...