Accueil Santé Santé / Plus de 600 millions de personnes dans le monde tombent malades après avoir consommé des aliments contaminés (OMS)
Santé

Santé / Plus de 600 millions de personnes dans le monde tombent malades après avoir consommé des aliments contaminés (OMS)

 Le directeur intérimaire du Centre d’excellence régional contre la faim et la malnutrition (CERFAM), Teixeira Patrick, a déclaré mercredi 7 juin 2023, lors d’une conférence organisée à l’Université Nangui Abrogoua (UNA) d’Abidjan, dans le cadre de la 5ème journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments, que plus de 600 millions de personnes dans le monde tombent malade chaque année après avoir consommé des aliments contaminés.

« Selon l’Organisation mondiale de la santé, une personne sur 10, soit 600 millions de personnes dans le monde, tombent malade chaque année après avoir consommé des aliments contaminés, ce qui entraîne 420 000 décès par an, dont 30 % (125 000) chez les enfants de moins de cinq ans », a  révélé M. Teixeira, indiquant que cette situation a d’énormes coûts aux niveaux de la santé publique et  du capital humain.

Pour lui, cette journée vise à sensibiliser et à prévenir la population afin de détecter et de répondre efficacement à la sécurité sanitaire des aliments en Côte d’Ivoire et en Afrique, car elle est essentielle pour la sécurité alimentaire et pour la nutrition des populations.

Il a précisé que plus de 200 maladies d’origine alimentaire sont répertoriées, avec des origines diverses, et l’Afrique a la plus forte incidence de maladies d’origine alimentaire par habitant dans le monde, avec 91 millions de cas de maladie. En réalité, le continent africain a les niveaux d’hygiène alimentaire les plus bas du monde, ce qui se traduit par une perte de capital humain estimée à 16,7 milliards de dollars par an.

Cette conférence organisée par le CERFAM, en collaboration avec l’Université Nangui Abrogoua (UNA), a porté sur le thème, « les normes alimentaires : outils de développement humain et société économique ».

Animée par un parterre d’experts reconnus, issus d’institutions ou d’organismes de référence en la matière, cette rencontre a permis de mettre en lumière l’importance des normes alimentaires et leurs rôles dans l’amélioration des conditions de vie des consommateurs.

Quant au président de l’UNA, Tano Yao, il a dit être heureux de la collaboration entre l’UNA et le CERFAM, et a indiqué que, à travers cette coopération, les deux organisations entendent mobiliser de manière conjointe les ressources et valoriser les expériences testées et pouvant être reproduites dans le domaine de la lutte contre la faim et la malnutrition afin de faire avancer les objectifs de développement durable (ODD) 2- faim zéro et l’agenda 2063 de l’Union africaine (UA).

 L’UNA et le CERFAM ont signé le 30 août 2022, un protocole d’accord en vue de valoriser les recherches et promouvoir la sécurité alimentaire, la nutrition et les systèmes alimentaires durables.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Santé

Santé / Des activités de plaidoyer en faveur de l’amélioration de la réponse au VIH/SIDA lancées à San Pedro

Le Réseau des Organisations des populations clés de Côte d’Ivoire (ROPC-CI) et...

Santé

Santé / Lutte contre la drépanocytose : Un dépistage obligatoire avant le mariage envisagé

La célébration officielle de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose...