Accueil Internationale Santé : Togo / A Lomé, l’OMS incite à l’accélération de la mise en œuvre des comptes nationaux des personnels
InternationaleSanté

Santé : Togo / A Lomé, l’OMS incite à l’accélération de la mise en œuvre des comptes nationaux des personnels

Depuis ce lundi 24 juillet se tient à Lomé, sous l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une rencontre régionale sur le renforcement des capacités de la mise en œuvre des comptes nationaux des personnels de la santé et de la revue de la qualité des données relatives aux personnels de la santé.

Les participants (au nombre de 46) à cette rencontre de trois (3) jours sont venus de 20 pays d’Afrique francophone et lusophone. Et elle va permettre la mise en œuvre de l’institutionnalisation des comptes nationaux des personnels de la santé.

C’est ce que souligne Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo, la Représentante-Résidente de l’antenne nationale de l’OMS. Il est question, selon elle, d’« accélérer la mise en œuvre et l’institutionnalisation des Comptes Nationaux des Personnels de Santé (CNPS 2.0), vérifier la qualité des données et les mettre à jour en utilisant la troisième vague de l’outil d’enquête régionale de l’OMS AFRO ».

Les comptes nationaux du personnel de la santé jouent un rôle déterminant dans le fonctionnement du système de la santé, parce qu’ils permettent d’avoir une idée précise du niveau de disponibilité des ressources en santé et ce qu’elle représente dans le système de santé dans un pays.

Cela, insiste Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo, « permet de faire des tendances, d’analyser réellement la qualité du personnel de santé, et surtout de permettre au système de santé de les utiliser de façon rationnelle en termes de distribution, en termes de qualité, en termes de tendance pour pouvoir renouveler de façon régulière les personnels de santé ».

Et d’ajouter : « Avec ces comptes nationaux on pourra de façon régulière mettre à jour une plateforme pour dire à chaque fois qu’un personnel de santé doit sortir qu’on puisse le remplacer et ensuite le ministre de la santé peut à tout moment informer le ministre de la fonction publique et tous les autres secteurs de la situation réelle du personnel de santé n’importe où dans son pays ».

Martin Kokou Wotob, le secrétaire général du ministère en charge de la santé du Togo, dans son intervention, dit être « convaincu que la mise en œuvre des comptes nationaux des personnels de la santé est un excellent outil capable de fournir à nos pays des informations de qualité pour une gestion des ressources humaines en santé ».

Selon les chiffres officiels, l’Afrique souffre d’un déficit critique de 5,3 millions d’agents de santé, ce qui fait que « plus de 600 millions d’Africains ont un accès limité à des services de santé de qualité, une situation qui s’aggrave lors des urgences sanitaires », complète la Représentante-Résidente du bureau-Togo de l’Organisation mondiale de la santé.

Source : alome

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Burkina Faso / Carnet d’audiences MENAPLN : Le directeur général de Nestlé chez le ministre Jacques Sosthène DINGARA.

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des...

Internationale

Burkina Faso / Coupe interservices de la région du Centre-Sud : Sous le parrainage de Jacques Sosthène DINGARA

Placée sous le thème :” Sport facteur de cohésion et de résilience...

Internationale

Burkina Faso / Éducation en situation d’urgence : Vers une nouvelle stratégie pour un avenir éducatif sécurisé

La stratégie nationale pour l’éducation en situation d’urgence (SN-ESU) arrivée à échéance,...