Accueil Internationale Burkina Faso / Dialogue social : Le SYNAFER reçu par le ministre Joseph André Ouédraogo
Internationale

Burkina Faso / Dialogue social : Le SYNAFER reçu par le ministre Joseph André Ouédraogo

Le Syndicat national des Financiers de l’éducation et de la recherche (SYNAFER) a été reçu par le chef du département du ministère en charge de l’éducation nationale, monsieur Joseph André OUEDRAOGO, le lundi juillet 2023 . L’Objectif de cette rencontre était de présenter leur syndicat et  d’échanger sur leurs conditions de vie et de travail.

Crée depuis 2018, le SYNAFER regroupe les attachés d’intendants scolaires et universitaires (AISU) et les conseillers d’intendants scolaires et universitaires (CISU). Il a pour rôle majeur à l’instar des autres syndicats de l’éducation de défendre les intérêts moraux et financiers de ce corps. Les représentants de ce syndicat sont venus présenter leur plateforme minimale constituée d’une dizaine de points qui mettent en exergue la revalorisation du corps des intendants.

Ainsi, parmi les doléances soumises à leur ministre de tutelle, nous avons entre autres, une meilleure prise en charge des payeurs lors des examens scolaires et toutes autres activités,  l’harmonisation des indemnités de logement, le respect de l’égalité de chances dans les concours professionnels, l’effectivité du droit à la mobilité des agents après plusieurs années de service dans un poste donné. Au sujet de la formation, les attachés et conseillers d’intendants scolaires et universitaires souhaitent  l’ adaptation des curricula de formation à l’ENAM. Le syndicat suggère également l’augmentation du nombre de postes à pourvoir lors des concours directs et des concours professionnels, la tenue régulière des conférences sur des thèmes spécifiques à l’emploi.

Notons  qu’un comité de réflexion a été mis en place par le ministre en charge de l’éducation afin que les différentes doléances des syndicats soient analysées. Ce comité fera des propositions qui seront soumises au ministre pour que d’éventuelles solutions puissent être trouvées.

Le ministre de l’éducation nationale, monsieur Joseph André Ouédraogo a salué la démarche et promis d’analyser avec l’aide de ses collaborateurs, les différentes doléances qui lui ont été soumises pour une issue favorable.

Source : MENA Burkina Faso

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Mali / L’amélioration de la qualité de l’éducation des filles, une des priorités du gouvernement et ses partenaires

Dans le souci d’une meilleure coordination, de partage d’expériences d’appropriation nationale et...

Internationale

Mali / Lancement des examens de fin d’année scolaire 2023-2024

Le ministre de l’Education nationale, Dr Amadou SY SAVANÉ a donné le...

Internationale

Burkina Faso / Carnet d’audience : L’ONG Education Cannot Wait veut appuyer le système éducatif burkinabè à travers un nouveau programme

L’ONG Education Cannot Wait, présente une initiative ambitieuse en faveur des populations...

Internationale

Guinée / Fin de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2024

Soumettre les règlements généraux des examens à une commission restreinte afin de...