Accueil Examens Concours Burkina Faso / Examens scolaires 2023 : Le ministre de l’Education dresse le bilan
Examens ConcoursInternationale

Burkina Faso / Examens scolaires 2023 : Le ministre de l’Education dresse le bilan

Ce jeudi 20 juillet 2023, le ministre de l’Education nationale de l’alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, André Joseph Ouédraogo a fait le bilan examens scolaires session 2023. Tout en félicitant les acteurs pour avoir relevé les défis d’une administration rigoureuse des examens, le ministre a souligné quelques difficultés comme la non-maitrise du Système intégré de gestion des examens et concours (SIGEC) par les utilisateurs, la stabilisation des données des candidats dans le contexte sécuritaire et le trafic présumé des convocations des correcteurs.

Cette année selon les données du ministère de l’Education, au Baccalauréat, sur 130 240 candidats présents, 51 139 sont admis, soit un taux national de succès de 39,27%. Un taux en baisse de 1,84 points par rapport à celui de 2022 qui était de 41, 11%. Au BEPC avec 376 799 candidats, 79 937 sont admis, soit un taux national de 38,27%.
Une baisse de 3,8 points par rapport à la session de 2022 qui était de 41,35%. Au CEP sur 360 226 candidats, 256 621 sont admis, soit un taux de 71,24% contre 63,18% en 2022, soit une hausse de 8,06 points.

Quant l’enseignement et la formation techniques et professionnels, sur 22 472 candidats présents, 16 983 sont admis au CAP et au BEP, soit un taux de succès de 75,57%.Concernant la stabilisation des données des candidats dans le contexte sécuritaire, le ministre a soutenu que la réaffectation des candidats déplacés internes dans les centres d’accueil suivant leur mobilité a donné du fil à retordre aux acteurs des niveaux central et déconcentré et aux techniciens du logiciel. Cette situation a occasionné des retards dans le chargement des données pour les différents jurys. « J’ai compris le désarroi des acteurs et des organisateurs, l’impatience des candidats et la colère légitime
des parents d’élèves durement éprouvés dans certains jurys. A cet égard, j’exprime mes profonds regrets pour tous les désagréments causés », a battu sa couple le ministre, Joseph André Ouédraogo.

Sur les imperfections constatées avec le Système intégré de gestion des examens et concours (SIGEC) voici les explications du ministre : « Le Système intégré de gestion des examens et concours (SIGEC) a été acquis depuis 2019 à coût de millions. J’ai simplement demandé à mes techniciens qui sont à la hauteur de l’opérationnaliser. C’est ce qu’ils ont fait. Peut-être que vous n’êtes pas au courant, mais à chaque session, il y a des difficultés. Cette année, les difficultés ont pris une envergure particulière en raison du déploiement du logiciel dans tout le pays. Mais retenez que le logiciel n’a pas que des amis. Il a également des détracteurs. Ce sont ces gens qui ont enflammé les choses pour laisser croire que nous avons mis en place un logiciel qui n’est pas fiable. Il faut retenir que j’ai un service compétent. »

Quant au trafic présumé de la convocation des correcteurs, le ministre a promis de prendre des dispositions pour éviter des soucis dans le futur. « Personnellement j’entends associer les partenaires sociaux à la question de l’organisation des examens et particulièrement à la question des convocations.  Au ministère, nous sommes conscients du problème lié aux convocations. Au moment venu, nous allons travailler avec les partenaires sociaux pour trouver la bonne formule», a-t-il affirmé.

Source : aouaga

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Centrafrique / Le nombre de bourses universitaires pour les Centrafricains en Russie sera triplé

C’est ce qu’a annoncé le ministre centrafricain de l’Enseignement supérieur à Sputnik...

Examens ConcoursInternationale

Gabon / Education : Début des orientations pour la sixième le 03 juillet prochain

Libreville, Le Secrétaire Permanent du Secrétariat d’Orientation Scolaire, Universitaire et Professionnelle (SOSUP)...

Examens ConcoursInternationale

Togo / Zio-BEPC 2024 : Les autorités administratives et éducatives de la maritime constate l’effectivité de l’examen

Tsévié, Les autorités administratives et éducatives de la Maritime ont effectué, le...