Accueil Nationale Côte d’Ivoire / Afflux d’élèves demandeurs de la CMU à Sinématiali, une course contre la montre
Nationale

Côte d’Ivoire / Afflux d’élèves demandeurs de la CMU à Sinématiali, une course contre la montre

Plusieurs élèves venant des quatre sous-préfectures du département de Sinématiali et des régions avoisinantes se pressent dès quatre heures du matin devant le seul point d’enrôlement de la Couverture maladie universelle (CMU), situé dans la cour de la sous-préfecture de Sinématiali.

Ces élèves espérant figurer parmi les cinquante premiers sur la liste d’enregistrement quotidienne, a constaté l’AIP le vendredi 21 juillet 2023. Ils proviennent des sous-préfectures de Baouakaha, Sediogo, Kagbolodougou, et même de Ferkessédougou et Korhogo, qui ont rejoint Sinématiali pour tenter de se faire enregistrer rapidement.

« On m’a dit qu’ici à Sinématiali, si je viens très tôt le matin, je pourrais me faire enregistrer parmi les cinquante premières personnes par jour. Ce qui n’est pas le cas à Korhogo où je viens. Dans le grand Korhogo, il n’y a que deux points d’enrôlement, à l’université et à la préfecture. Franchement, c’est vraiment difficile de faire ça là-bas, vu l’insécurité et l’affluence », explique Silué Allassane, originaire de Korhogo.

Même motivation chez Silué Nabitou, élève nouvellement admise en sixième, venue de Ferkessédougou, qui souhaite posséder cette carte afin de s’inscrire dans le collège où elle sera affectée très prochainement.

Des élèves des sous-préfectures de Kagbolodougou, Baouakaha et Sediogo ont également témoigné qu’ils quittaient leur village dès deux heures du matin, bravant les dangers, pour être présents entre trois heures et quatre heures du matin et espérer être inscrits sur la liste d’enregistrement de la CMU.

Les élèves font face à des difficultés pour s’enrôler dans le département de Sinématiali, alors que le gouvernement a rendu la CMU obligatoire pour tout élève du secondaire en vue de l’année scolaire prochaine.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité