Accueil Nationale Côte d’Ivoire / Éducation – Cotonou : La Ministre Mariatou Koné appelle à une meilleure exploitation des résultats des évaluations
Nationale

Côte d’Ivoire / Éducation – Cotonou : La Ministre Mariatou Koné appelle à une meilleure exploitation des résultats des évaluations

Éducation – Cotonou : La Ministre Mariatou Koné appelle à une meilleure exploitation des résultats des évaluations dans l’élaboration et le pilotage des politiques éducatives.

Ce jeudi 22 juin s’est ouverte à Cotonou la capitale béninoise, une rencontre de haut niveau des décideurs organisée par la Conférence des Ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la Francophonie (#CONFEMEN).
Le thème retenu pour cette rencontre a porté sur l’évaluation des apprentissages dans la prise de décisions pour la transformation de l’éducation : identifier les enjeux pour définir un cadre commun d’actions.
Conduisant la délégation ivoirienne et Vice-présidente de cette organisation, la Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Professeur Mariatou KONE a prononcé un discours d’ouverture en présence de ses pairs et des autorités béninoises.
Au nom du bureau de la #CONFEMEN et de l’ensemble des ministres de l’éducation, elle a adressé ses remerciements au Chef de l’Etat béninois Patrice Talon pour l’accueil chaleureux réservé aux participants.
Poursuivant, elle a mis l’accent sur la mise en œuvre des évaluations du Programme d’Analyse des Systèmes Éducatifs (#PASEC), qui s’est inscrit dans la logique d’évaluation internationale comparative.
Selon elle, l’appui du PASEC au pays devra permettre une meilleure exploitation des résultats des évaluations avec plus de synergie et de dialogues aux différents niveaux du système éducatif, sur les stratégies d’évaluation et une meilleure appropriation et utilisation des résultats dans l’élaboration et le pilotage des politiques éducatives.
Poursuivant, elle indiqué que « La communication et la dissémination des résultats doivent être suffisamment élargies afin de toucher un public plus large allant des décideurs jusqu’aux acteurs de terrain (enseignants, directeurs d’écoles, conseillers pédagogiques, inspecteurs).
La communication doit commencer dès la conception des évaluations pour prendre en compte les attentes et les questions des différents acteurs concernés. La communication des résultats des évaluations des acquis scolaires doit être professionnalisée, prise en compte dans les budgets des évaluations, et intégrée en partie dans les canaux de diffusion existants, notamment les annuaires statistiques des ministères.
La communication sur les résultats doit être différenciée en fonction des publics cibles et associée à la formation des acteurs pour une meilleure exploitation des résultats. La diffusion doit se faire à travers un contexte institutionnel clarifié. »
Il faut noter qu’après les évaluations Après les évaluations #PASEC 2014 et PASEC 2019, le PASEC a entamé sa troisième vague d’évaluations groupées dénommée PASEC2024 dans une vingtaine de pays.
Les premiers résultats seront disponibles en 2026, le rapport international et une restitution internationale sont prévus pour 2026. Cette évaluation prendra en compte la fin de scolarité au collège. La mise en œuvre de ces évaluations permettant également au PASEC de renforcer les capacités nationales d’évaluation.

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Couverture MédiatiqueNationale

Enseignement Technique / Rentrée Budgétaire 2024 du METFPA

Ce vendredi 19 avril 2024, s’est tenue la traditionnelle Rentrée Budgétaire du...

Nationale

ENA / Le Directeur Général conduit une mission de travail en France

À l’invitation d’EXPERTISE FRANCE, je conduis une délégation de l’École Nationale d’Administration...

Nationale

Côte d’Ivoire / La Ministre, Professeur Mariatou Koné échange avec une délégation de la CONFEMEN

La Ministre de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, Professeur Mariatou Koné a...