Accueil Santé Santé : Burkina Faso / Lutte contre la méningite : La stratégie, « vaincre la méningite d’ici 2030 », validée
Santé

Santé : Burkina Faso / Lutte contre la méningite : La stratégie, « vaincre la méningite d’ici 2030 », validée

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a organisé, le jeudi 22 juin 2023 à Ouagadougou, un atelier pour valider le plan stratégique de lutte contre la méningite.

Dans le but d’éliminer les épidémies de méningite bactérienne, de réduire le nombre de cas de décès, le handicap et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une méningite, une feuille de route dénommée, « vaincre la méningite d’ici 2030 » a été validée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le jeudi 22 juin 2023 à Ouagadougou. Selon la chargée des urgences sanitaires de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Burkina Faso, Dr Sonia Ouédraogo, l’épidémie de la méningite demeure un problème majeur de santé publique au niveau mondial.

En effet, sur 2,5 millions de cas enregistrés dans le monde en 2019, environ 40 000 nouveaux cas provenaient des pays situés dans la ceinture africaine de la méningite et le Burkina Faso en fait partie, a-t-elle déclaré. Par ailleurs, Dr Ouédraogo a expliqué que lorsque la méningite est d’origine bactérienne, elle peut entrainer la mort dans les 24 heures, et un patient sur cinq peut rester handicapé à vie. Par conséquent, les décès peuvent être évités grâce à des vaccinations, « mais les progrès obtenus pour la vaincre sont bien moins rapides que ceux réalisés contre d’autres maladies à prévention vaccinale », a déploré la chargée des urgences sanitaires de l’OMS.

Sur ce plan, la secrétaire générale du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Estelle Dabiré a rassuré que le nouveau plan stratégique qui sera appliqué de 2023-2027 au Burkina Faso, prend en compte les orientations de la politique sectorielle de la santé, y compris une stratégie de résilience du système de santé des zones à fort défi sécuritaire. En outre, a-t-elle ajouté, « la mise en œuvre du plan stratégique dépendra de l’engagement politique, de l’accompagnement des partenaires techniques et financiers surtout, d’une participation adéquate des acteurs à tous les niveaux ».

Aussi, a-t-elle félicité, les autorités sanitaires du pays, qui ne ménage selon elle, aucun effort pour renforcer les actions déjà en place et ce, en vue d’améliorer la prévention, mais également la rapidité du diagnostic, des traitements et de la prise en charge des effets secondaires de cette maladie. Elle a invités les acteurs présents à des échanges fructueux pendant cet atelier de validation du plan stratégique national.

Source : aouaga

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

InternationaleSanté

Santé : Gabon / Des investisseurs Turcs acquièrent la construction d’un nouvel hôpital à Port-Gentil

FB Group, un consortium d’investisseurs turcs, a obtenu de l’État gabonais le...

InternationaleSanté

Santé : Burkina Faso / Imagerie par résonance magnétique l’hôpital Souro Sanou dispose désormais de son appareil

Le Premier ministre, Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambela a procédé à l’inauguration...

Santé

Santé : Coopération / Le DGS reçoit en audience le Directeur mondial de l’ONG Internationale Clinton Health Access Initiative

Séjournant en Côte d’Ivoire, le Directeur Mondial en charge du Département de...