Accueil Nationale Côte d’Ivoire / La plupart des écoles sont dépourvues de commodités minimales à Bondoukou
Nationale

Côte d’Ivoire / La plupart des écoles sont dépourvues de commodités minimales à Bondoukou

 La plupart des écoles, soit 84 % dans l’ensemble, sont dépourvues de commodités minimales à savoir des toilettes fonctionnelles, propres et séparées, selon le genre et de salles de classes ayant une bonne luminosité, révèle les résultats de l’Enquête sur les indicateurs de prestation des services de l’éducation (EIPSE) 2022 des huit zones linguistiques en Côte d’Ivoire.

Dans la zone Nord Est notamment, 23 % des écoles primaires disposent d’infrastructures minimales, 39% des écoles primaires publiques disposent de matériels didactiques et 38% des élèves ont le livre de mathématique ou de français, et la pédagogie enregistre la note la plus faible de 22 points sur 100.

Réalisée au niveau national dans 424 écoles primaires, du 31 janvier au 1er avril 2022, cette enquête IPS-Education 2022 montre également, dans cette zone, un taux de 20% d’absence des enseignants lorsque le directeur de l’école n’est pas présent. La note moyenne en mathématique et français est faible avec  moins de 43 points sur 100.

Pour remédier à cette situation, les acteurs éducatifs de la DRENA de Bondoukou et de Bouna ont fait des  recommandations, lundi 19 juin 2023, lors d’un atelier qui a eu lieu à la Direction des cantines scolaires de Bondoukou, en présence des directeurs régionaux de l’Education et de l’Alphabétisation, Coulibaly Naffo (Bondoukou) et Klablé Bi Douabou Paulin (Bouna).

Ils ont préconisé notamment aux autorités de voir réparer, réhabiliter, rénover et construire les commodités, connecter toutes les écoles au réseau électrique et d’adduction d’eau, doter toutes les écoles primaires de matériels didactiques et sensibiliser les enseignants sur l’assiduité et la ponctualité des enseignants a l’école et en classe.

Ces résultats donnent un aperçu de la qualité des prestations de services dans les secteurs de la santé et de l’éducation pour l’identification des leviers sûrs, pour améliorer durablement la performance des prestataires de santé et des enseignants.

Sa mise en œuvre a bénéficié de l’assistance technique et financière de la Banque mondiale (BM) à travers le Projet d’amélioration de la prestation de services éducatifs (PAPSE).

Elle a été réalisée par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) avec l’appui technique de l’Institut national de la statistique (INS) et de l’équipe de la Banque mondiale, et le soutien financier du Partenariat mondial pour l’Education (PME), en collaboration avec la Task-Force.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Nationale

Enseignement Technique / Projet pilote de formation-insertion dans 7 métiers de technologies de l’information et de la communication

Enseignement Technique / Projet pilote de formation-insertion dans 7 métiers de technologies...

Nationale

Côte d’Ivoire / Projet de signature électronique : Enrôlement des signataires des collectivités territoriales

Le jeudi 18 juillet 2024, lors des Journées Inaugurales des Mandats Électoraux...

Nationale

Enseignement Technique / Programme de Formation Agricole et Rurale : Neuf (09) candidats retenus pour la première phase

• N’Guessan KOFFI (Ministre) : « La chance de la région c’est...