Accueil Santé Santé / Plus de quatre millions d’enfants ciblés par le premier passage 2023 de la campagne de supplémentation en vitamine A
Santé

Santé / Plus de quatre millions d’enfants ciblés par le premier passage 2023 de la campagne de supplémentation en vitamine A

Le premier passage de la campagne 2023 avec comme interventions offertes, la supplémentation en vitamine A à 2 353 955 enfants et l’administration du déparasitant à 2 132 310 enfants aux enfants âgés de six à 59 mois va se dérouler du 23 au 26 juin 2023 dans les 40 districts sanitaires hors routine.

L’information a été livrée mercredi 21 juin 2023 à Abidjan, par le chargé de communication du Programme national de nutrition (PNN), Ouhouo Ulrich  à l’occasion du briefing des professionnels des médias sur la campagne de supplémentation en vitamine A et déparasitage (SVA-D).

M. Ohouo a fait remarquer que les carences en vitamine A et en fer sont des problèmes majeurs de santé publique qui ont un impact négatif sur le développement socio-économique par leurs actions directes ou indirectes sur la morbidité et la mortalité des enfants de zéro à cinq ans.

Selon lui, l’hypovitaminose A et les parasitoses, malgré une baisse de 33% à 26,7% à ce jour, constituent encore un risque pour 60% des enfants de six à 59 mois. « L’ampleur du problème a justifié la mise en œuvre par l’Etat de Côte d’Ivoire, de plusieurs stratégies dont la supplémentation en vitamine A couplée au dépistage », a-t-il indiqué.

Il a assuré que la supplémentation en vitamine A pour les enfants de 12 à 59 mois, une fois tous les six mois, est l’une des stratégies visant à réduire les taux de mortalité infantile en Côte d’Ivoire.

L’expert en communication a expliqué que la vitamine A contient un micronutriment essentiel pour la croissance et le développement de l’enfant. « Elle permet de prévenir et d’atténuer la gravité de nombreuses infections. Elle réduit de 23 à 30% la mortalité infantile, de 50% le nombre de décès dus à la rougeole et de 40% ceux dus à la diarrhée. Elle augmente les chances de survie », a indiqué M. Ohouo.

Durant la campagne, une capsule de couleur bleue est administrée aux enfants de six à 11 mois et une autre de couleur rouge est administrée aux enfants de 12 à 59 mois pour ce qui concerne la vitamine A. en ce qui concerne le déparasitant, un comprimé d’Albendazole 400 mg est administré aux enfants d’un à cinq ans.

La directrice des ressources humaines du PNN, Mme Toutoukpo Sokro, a assuré que pour la réussite de cette activité, l’implication des autorités locales et leaders communautaires ainsi que les médias s’avère nécessaire. « La vitamine A sauve la vie et sauve la vue. Le déparasitant permet d’éviter le manque de sang. Il ne faut pas que les populations éconduisent les agents quand ils passeront », a-t-elle indiqué.

Selon la représentante du directeur coordonnateur du PNN, Dr Kouamé Oka René, la structure souhaite une forte implication des médias dans la campagne. « Vous véhiculez des messages à la nation et à travers vous, notre message peut passer de par votre traduction en langue », a exprimé Mme Toutoukpo.

Les interventions en supplémentation et en déparasitage se font lors des campagnes de masse avec un objectif de couverture d’au moins 95% et lors des activités de routi

 

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Santé

Santé / Plus de 2 000 poches de sang transfusées en moyenne par an au CHR d’Agboville

Plus de 2 000 poches de sang sont transfusées en moyenne par...

Santé

Santé / Le ministre de la Santé Pierre Dimba invite les femmes enceintes à fréquenter l’hôpital général de Biankouma

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture...

Couverture MédiatiqueSanté

Don de sang / CNTS CI : 5ème Édition des samedis de la solidarité à Agboville

Le samedi 24 février 2024, la cour de la préfecture d’Agboville, a...