Accueil Nationale Côte d’Ivoire / Révision et actualisation des référentiels d’évaluation
Nationale

Côte d’Ivoire / Révision et actualisation des référentiels d’évaluation

Assinie abrite un atelier impliquant les parties prenantes du MESRS
Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, à travers la Direction Générale de la Qualité et des Évaluations (DGQE) organise un atelier portant révision et d’actualisation des référentiels dudit ministère.
L’ouverture officielle de cet atelier qui se tient du 17 au 20 juillet 2023 à Assinie a été faite , le lundi 17 juillet 2023 par le Directeur de cabinet dudit ministère , le Professeur Arsène Kobéa, représentant le ministre de tutelle, le Professeur Adama Diawara.
En effet, le Gouvernement de Côte d’Ivoire a obtenu des fonds de l’Association Internationale de Développement (IDA) d’un montant de 30 millions USD en vue de financer le Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur (PADES).
Ce projet vise à apporter un soutien au développement de l’Enseignement Supérieur en améliorant la pertinence et la qualité des programmes d’enseignement supérieur, l’employabilité des diplômés et en renforçant les capacités institutionnelles du MESRS et des Établissements d’Enseignement Supérieur (EES).
De façon spécifique, le PADES ambitionne de soutenir, d’une part, une série d’investissements combinés à des politiques de réforme de la gouvernance tertiaire et du financement public, et d’autre part, les projets du gouvernement visant à élargir et à améliorer le système d’enseignement supérieur. Cela, dans le but de mettre en place des programmes adaptés aux besoins du marché du travail.
Dans le cadre de la composante 1 du projet « Renforcer la gestion de l’Enseignement supérieur », il est prévu la mise en place d’un nouveau système d’assurance qualité dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique pour une amélioration continue de la qualité et de la recherche permettant de suivre et d’atteindre les indicateurs de performance souhaités. Dans cette perspective, il a été élaboré une stratégie nationale et un plan opérationnel de mise en œuvre de l’assurance qualité (AQ).
Pour réussir la mise en œuvre de la stratégie, les référentiels d’évaluation du ministère se doivent d’être révisés pour être en accord avec les directives régionales et les exigences de bonnes pratiques internationales en matière d’assurance qualité et d’accréditation.
D’où la tenue de cette importante rencontre qui enregistre la participation effective de toutes les parties prenantes à charge pour elles d’examiner en profondeur les référentiels d’évaluation existants depuis 2018, d’identifier les incompréhensions et les obstacles à l’adoption de ces référentiels par les différentes directions.
En somme, il est question de réviser et d’actualiser les référentiels d’évaluation pour les rendre plus pertinents et adaptés aux besoins actuels. En tout état de cause, selon les organisateurs, les observations et suggestions de toutes les parties prenantes à l’effet d’identifier les bonnes pratiques et les mesures concrètes pour assurer la vulgarisation et la mise en œuvre des référentiels seront prises en compte et permettront d’élaborer un plan d’action consensuel pour la vulgarisation et la mise en œuvre des référentiels révisés et/ou élaborés.
Aussi, dans son Allocution d’ouverture le Professeur Arsène Kobéa n’a pas manqué de saluer la tenue de cet atelier. Il a, à cet effet, appelé les participants à plus de rigueur dans les travaux en commission. Tout en rappelant la nécessité de tenir cet atelier, « d’une importance capitale pour le secteur de l’enseignement supérieur ». Pour lui, il est plus qu’essentiel pour son département ministériel et pour tous les acteurs du secteur de l’Enseignement supérieur et de recherche de disposer de référentiels d’évaluation adaptés et consensuels, en mesure de répondre aux exigences des parties prenantes. « Malheureusement, nous avons rencontré des incompréhensions et des divergences dans l’utilisation des référentiels élaborés depuis 2018.
Il nous incombe maintenant de corriger ces incompréhensions, divergences et imperfections pour mener de manière rigoureuse et univoque les évaluations de nos institutions et de nos offres de formations et de recherche », a-t-il ajouté. Il a également indiqué que les référentiels révisés et actualisés devront épouser la nouvelle agence d’assurance de qualité(ANAQ) qui à son tour pourra affiner et mieux structurer le processus d’évaluation. « Nous pourrons ainsi offrir à nos étudiants des formations de qualité, en adéquation avec les exigences du monde professionnel », dira le professeur Arsène Kobéa , non sans exprimer sa confiance en chacun des participants à œuvrer pour l’amélioration continue de notre enseignement supérieur.
« Le succès de ce séminaire dépendra de notre volonté collective de travailler main dans la main , dans un esprit de dialogue et de coopération. J’attends de vous, à travers des échanges constructifs et fructueux, des contributions pertinentes qui permettront à ce séminaire d’engranger des résultats probants, qui catalyseront de manière significative l’avancement de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Côte d’Ivoire », a conseillé le Professeur Arsène Kobéa.
Les intervenants( le Bureau de coordination des programmes –emploi (BCP-Emploi) , à l’instar du Directeur général de la Qualité et des évaluations (DGQE), Kouamé Kouakou Lacina, ont exprimé leur gratitude au ministre Adama Diawara qui s’est fait représenter au plus haut niveau à ce séminaire et « qui attend beaucoup des recommandations qui seront formulées ». Car, a-t-il dit, les référentiels révisés et actualisés permettront à une formation de qualité des apprenants. Non sans situer le contexte de la tenue de cette rencontre.
« Au cours de ce séminaire, je vous encourage vivement à partager vos idées, vos expériences et vos recommandations afin d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés », a recommandé le DG de la DGQE aux participants, en les invitant à travailler ensemble pour l’avènement de référentiels d’évaluation solides et adaptés aux besoins du marché du travail et à l’employabilité de nos diplômés.
Les référentiels sont conçus pour servir de base à l’auto-évaluation et à l’évaluation externe des institutions, des établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique.
Ils ont été conçus en 2018 et se doivent d’être actualisés pour être en accord avec les directives régionales et les exigences de bonnes pratiques internationales en matière d’assurance et d’accréditation ; en tenant en compte la mise en place de la nouvelle ANAQ.
Notons que les présentations théoriques sur l’assurance qualité et les bonnes pratiques internationales, des sessions de travail en groupes pour réviser et actualiser les référentiels, des discussions plénières pour présenter et adopter les recommandations sont les principales articulations de cet important rendez-vous qui prend fin le jeudi 20 juillet 2023.

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Nationale

Côte d’Ivoire / Assistant, attaché de recherche et assistant-chef de clinique : Les inscriptions ont démarré

Les inscriptions des candidats aspirant aux emplois d’assistant, attaché de recherche et...

Couverture MédiatiqueNationale

Actions sociales / Le corps professoral du collège Saint-François de Yopougon reconnaissant envers JD Éditions

Monsieur SANOGO Issa, professeur d’espagnol et de EDHC était à la tête...

Couverture MédiatiqueNationale

Actions Sociales / Don de JD Éditions à la Coordination Anglais de l’APFC d’Abengourou

Le lundi 26 février 2024, au siège de JD Éditions à Yopougon,...

Nationale

METFPA / Coopération Côte d’Ivoire – Djibouti : Le Ministre N’Guessan KOFFI échange avec une importante délégation Djiboutienne

Le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage,...