Accueil Internationale Gabon / Orientation scolaire, universitaire et professionnelle : Le Sosup lance officiellement ses activités
Internationale

Gabon / Orientation scolaire, universitaire et professionnelle : Le Sosup lance officiellement ses activités

La toute première session ordinaire du Comité d’orientation du Secrétariat d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle (Sosup), depuis sa création en 2019, s’est tenue le 9 avril en présence des ministres en charge de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Il s’est agi, au cours de cette réunion historique, de mener une réflexion sur l’organisation et la gouvernance du Sosup, afin de l’adapter aux objectifs et défis de l’heure. Cette rencontre a également permis de dérouler la stratégie d’orientation 2024 du Sosup.

Les activités du Secrétariat d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle (SOSUP) ont effectivement démarré le 9 avril 2024, au cours de la session ordinaire du Comité d’orientation. Cette réunion, la première du genre depuis la mise en place su Sosup en 2019, a permis de faire le point de la situation actuelle de cette organisation, conformément aux dispositions du décret portant réorganisation du Sosup, ayant pour mission d’accompagner la problématique de l’orientation des apprenants en République gabonaise.

«Il était question pour nous dans le cadre de ce Comité d’orientation de pouvoir mettre en œuvre le dispositif qui va accompagner l’orientation des apprenants depuis le secondaire jusqu’au supérieur. Nous savons que la question de l’orientation est une question extrêmement importante parce qu’elle définit l’avenir de nos jeunes», a déclaré le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Hervé Ndoume Essingon, avant de poursuivre : «elle permet à nos jeunes de choisir des formations qui sont en phase avec leur capacité mais également en phase avec les besoins de développement de notre pays et, nous savons qu’une bonne orientation ouvre effectivement des perspectives d’emplois à nos jeunes».

Cette rencontre a permis aux membres du comité de mieux cerner la question de l’orientation mais également de mener une réflexion sur l’organisation et la gouvernance du Sosup afin de l’adapter aux objectifs, défis de l’heure et d’examiner la situation budgétaire 2024. « Tout fait qui, en conséquence, nécessitera de notre part la formulation de piste de solutions idoines à transmettre aux instances les plus hautes de notre pays», a indiqué Camélia Ntoutoume Leclercq, ministre de l’Éducation nationale, par ailleurs présidente du comité d’orientation du Sosup, tout en restant convaincue que ces échanges constitueront le socle de la mise en marche d’une politique d’orientation commune, inclusive et performante qui garantira un avenir meilleur aux apprenants gabonais.

Bien que le Sosup soit encore en construction, selon le secrétaire permanent, Jérémie Mikombo, nommé en Conseil des ministres en février dernier, la stratégie d’orientation 2024 a été déroulée. Deux événements importants ont été retenus, «les assises sur les métiers et la formation prioritaire pour le développement du pays, qui est un travail important et sur lequel nous devons assoir la stratégie d’orientation, et à la suite de cet évènement qui se tiendra du 2 au 5 mai nous aurons à organiser le salon national de l’orientation qui en réalité sera là pour mettre en œuvre tous les métiers et formation que nous aurons pu collecter tout au long des travaux relatifs aux formations», a expliqué Jérémie Mikombo.

Le Sosup est un service public à autonomie de gestion technique, administrative et financière, placé sous l’autorité des ministres en charge de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle. Depuis sa création, c’est la première fois que le Comité d’orientation du Sosup se réuni en présence d’un secrétaire permanent. Ce dernier a été nommé avec pour mission de résoudre la problématique majeure de l’inadéquation entre la formation et les emplois, un enjeu crucial pour l’avenir éducatif et professionnel du pays.

Source : alibreville

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Mali / L’amélioration de la qualité de l’éducation des filles, une des priorités du gouvernement et ses partenaires

Dans le souci d’une meilleure coordination, de partage d’expériences d’appropriation nationale et...

Internationale

Mali / Lancement des examens de fin d’année scolaire 2023-2024

Le ministre de l’Education nationale, Dr Amadou SY SAVANÉ a donné le...

Internationale

Burkina Faso / Carnet d’audience : L’ONG Education Cannot Wait veut appuyer le système éducatif burkinabè à travers un nouveau programme

L’ONG Education Cannot Wait, présente une initiative ambitieuse en faveur des populations...

Internationale

Guinée / Fin de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2024

Soumettre les règlements généraux des examens à une commission restreinte afin de...