Accueil Internationale Niger / Fermeture de 36 établissements scolaires privés pour non-conformité aux règles de l’enseignement privé
Internationale

Niger / Fermeture de 36 établissements scolaires privés pour non-conformité aux règles de l’enseignement privé

Le Ministère de l’Éducation nationale du Niger, Professeur NATATOU Ibrahim a pris la décision de fermer 36 établissements scolaires privés qui ont été identifiés comme ne respectant pas les règles régissant le secteur de l’enseignement privé. Cette annonce fait suite à une constatation claire de violations flagrantes des textes réglementaires en vigueur.

Ces établissements privés étaient en infraction avec l’article 19 de l’ordonnance du 19 juin 2016, qui exige une autorisation officielle pour l’ouverture d’un établissement d’enseignement privé. De plus, ils ont été sanctionnés pour avoir refusé de fermer malgré les injonctions qui leur ont été adressées. En conséquence, ces établissements se voient confrontés à des peines d’emprisonnement allant de 15 jours à 3 mois, ainsi qu’à des amendes allant de 50 000 FCFA à 500 000 FCFA.

Le Professeur NATATOU Ibrahim a donné des instructions claires pour que ces établissements ne soient pas autorisés à rouvrir lors de la prochaine rentrée scolaire. Cette décision vise à garantir la conformité aux normes établies et à maintenir la qualité de l’enseignement dispensé dans le pays.

Cette mesure reflète la volonté des autorités de réglementer strictement le secteur de l’enseignement privé au Niger, afin d’assurer un environnement éducatif de qualité pour les étudiants. Il est primordial de veiller à ce que les établissements scolaires fonctionnent légalement et respectent les critères requis pour assurer la réussite des élèves et leur bien-être.

La fermeture de ces 36 établissements scolaires privés souligne l’engagement du gouvernement à faire respecter les règles et à maintenir des normes élevées dans le domaine de l’éducation privée au Niger. Cette mesure contribuera à garantir la conformité et à préserver la qualité de l’éducation pour les étudiants du pays.

Source : aniamey

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité