Accueil Internationale Santé : Centrafrique / Rénovée par la MINUSCA, la maternité de Yapele offre désormais des accouchements sécurisés
InternationaleSanté

Santé : Centrafrique / Rénovée par la MINUSCA, la maternité de Yapele offre désormais des accouchements sécurisés

La maternité du district sanitaire de Yapele, située dans le 2e arrondissement de Bangui, attire de plus en plus de femmes enceintes pour des consultations prénatales et des accouchements. Cette popularité croissante fait suite à une récente rénovation de l’établissement dans le cadre d’un projet à impact rapide mis en œuvre par la MINUSCA.

Les travaux de rénovation ont inclus le colmatage des fuites du toit, la réparation des portes, l’installation de panneaux solaires et de points d’accès à l’électricité, ainsi que la peinture intérieure et extérieure. De plus, la maternité a été dotée de nouveaux équipements. Selon la major Ngolapou Gisèle, « la maternité accueille en moyenne 20 femmes pour des consultations prénatales et enregistre cinq à six naissances par jour ».

Merline Kamonkou a donné naissance à un garçon dans la nuit du 12 au 13 juin 2024 en toute sécurité, grâce à l’éclairage fourni par les panneaux solaires récemment installés. « J’ai bien accouché. L’enfant et moi nous portons bien. Le cadre est idéal, car nous disposons de lumière, de moustiquaires, de ventilateurs et de lits », témoigne-t-elle.

La maternité, ouverte 24h/24, propose plusieurs services à la population locale et environnante, notamment des consultations prénatales pour les femmes enceintes de trois à neuf mois, une assistance médicale lors des accouchements, la planification familiale pour permettre l’espacement des naissances grâce aux conseils et propositions de contraceptifs, ainsi que des services psychosociaux pour les personnes vivant avec le VIH-sida.

Malgré ces nombreux atouts, cette maternité fait face à plusieurs défis, parmi lesquels l’approvisionnement en eau potable et le manque de personnel soignant qualifié. « Nous n’avons pas de personnel qualifié comme des sage-femmes pour gérer correctement le centre. Pour un grand centre, il n’y a qu’une seule sage-femme qui s’occupe de tout. Le reste du personnel est composé de contractuels », constate Kokpobet François, chef de quartier et président du comité de gestion du centre de santé de Yapele.

Mis en œuvre par le contingent rwandais de la MINUSCA, ce projet vise à offrir des soins de qualité aux populations locales et à promouvoir l’hospitalisation dans de bonnes conditions.

Source : abangui

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

InternationaleSanté

Santé : Togo / Depuis Lomé, la CEDEAO prépare l’harmonisation des curricula de formation

Lomé, la capitale togolaise, accueille depuis mardi 16 juillet 2024, une rencontre...

InternationaleSanté

Santé : Togo / l’Assurance Maladie Universelle couvre déjà 800 000 personnes !

Au Togo, le projet d’Assurance maladie universelle (AMU) déployé en janvier dernier,...

Internationale

Guinée / Retour sur la déclaration du ministre CEDY relative à la proclamation des résultats partiels du CEE et du BEPC session 2024

Bien chers Élèves ; Mesdames et Messieurs les responsables du Système Éducatif...

Internationale

Guinée / Correction des copies surévaluées au CEE 2024 : Les travaux ont démarré à Conakry

Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a assisté ce mardi...