Accueil Santé Santé / Sensibilisation et orientation des matrones d’Agboville pour une meilleure collaboration avec les sages-femmes
Santé

Santé / Sensibilisation et orientation des matrones d’Agboville pour une meilleure collaboration avec les sages-femmes

Le directeur départemental de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dr Oura Koffi Olivier, a organisé mercredi 15 mai 2024 une rencontre de sensibilisation et d’orientation avec des matrones du district sanitaire d’Agboville, pour une meilleure collaboration avec les sages-femmes, en vue de réduire les accouchements à domicile et les décès maternels.

« Il était important pour nous de les rencontrer et de leur dire d’abord merci et leur dire que le ministère nous recommande de travailler en collaboration avec elles. Nous voulons les amener à nous aider à mieux prendre en charge les femmes enceintes. Quand une femme enceinte vient les voir, elles doivent l’encourager et l’amener à venir dans un centre de santé pour prendre un carnet et suivre les consultations prénatales. Si la femme est en travail dans le village, la matrone doit l’accompagner à l’hôpital pour faire ensemble l’accouchement avec la sage-femme », a expliqué Dr Oura.

Il a souligné que cette rencontre visait à rassurer les matrones qu’elles font partir du système de santé et leur fait savoir qu’elles sont classées dans le rang des acteurs communautaires.

Il a aussi signifié qu’au cours de cette réunion, les matrones ont été instruites sur les dangers auxquels elles s’exposent dans leur pratique traditionnelle d’accouchement.

« Elles sont exposées au VIH-SIDA parce qu’elles font les accouchements à mains nues et ne connaissent pas le statut sérologique de la parturiente. Elles sont également exposées au tétanos parce que les accouchements se font à la maison et dans des endroits peu salubres. Pour couper le cordon, les ciseaux et les larmes qu’elles utilisent peuvent exposer l’enfant et la femme. On souhaiterait que ces accouchements soient faits à l’hôpital et on a besoin de leur collaboration pour qu’on puisse mieux prendre en charge ces femmes enceintes », a-t-il relevé.

Le directeur départemental de la Santé s’est réjoui de l’engagement pris par ces dernières de collaborer avec ses services. Il a indiqué que la recherche, le recensement des matrones va se poursuivre.

« C’est un premier contact aujourd’hui. Les sages-femmes vont continuer d’identifier les matrones avec l’appui des chefs de village pour les rassurer parce qu’il y a d’autres qui se cachent ou qui ont peur de venir vers nous. On a déjà des exemples de bonnes collaborations dans le village d’Otopé. Nous pensons qu’avec la rencontre que nous avons avec ces 15 et la collaboration que nous allons mettre en place, cela va encourager les autres à venir travailler avec nous », a-t-il indiqué.

Les matrones qui ont pris part à cette rencontre sont venues des villages Guessiguié, Kochimpo, Otopé et de Grand-Morié.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des résolutions adoptée en avril 2024 par le comité départemental de surveillance des décès maternels.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Santé

Santé : Riposte épidémiologique / L’antenne INHP de Yamoussoukro à nouveau opérationnelle

Fermée pour réhabilitation en vue de renforcer sa capacité opérationnelle dans la...

Santé

Santé / L’ONG IPSDH initie une campagne de sensibilisation et de prévention contre les IST-VIH/SIDA et COVID-19 à Banoufla 2

L’ONG Interafricaine pour la promotion de la santé et des droits humains...

Santé

Santé / Une cardiologue recommande la consommation de fruits pour prévenir l’hypertension artérielle

La fondatrice de la Ligue ivoirienne contre l’hypertension artérielle, Dr Laubhouet Véronique,...