Accueil Santé Bénin / Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose : « pas d’amour aveugle », l’appel de mufeld aux couples
Santé

Bénin / Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose : « pas d’amour aveugle », l’appel de mufeld aux couples

La journée mondiale de lutte contre la drépanocytose est célébrée le 19 juin de chaque année. A l’occasion de l’édition de cette année célébrée ce lundi, l’association des Mains unies des familles engagées dans la lutte contre la drépanocytose (MUFELD), à travers sa présidente Angèle Alapini Ayi, a exhorté les couples à rompre avec les pratiques qui continuent de booster le taux des cas drépanocytaires au Bénin.

Sensibiliser les populations à prendre conscience des méfaits de la drépanocytose. C’est ce qui justifie l’appel de l’association Mains unies des familles engagées dans la lutte contre la drépanocytose (Mufeld) aux couples en l’occurrence aux jeunes amoureux. A en croire la présidente de l’association, sur trois personnes, une est drépanocytaire au Bénin. « Ce n’est pas du tout à négliger. On peut même dire que c’est deux sur trois car c’est environ 75 à 80 % si nous allons aussi considérer les personnes qui ont des traits, je veux parler des AS et des AC », a signalé Angèle Alapini Ayi. Elle a également estimé qu’au regard de cette allure, une prise de conscience s’impose. « Nous l’avons dit et nous le répétons chaque fois que l’occasion se présente. Il ne faut plus que l’amour soit aveugle. Dès que deux jeunes commencent à s’aimer, la première chose à faire, c’est d’aller contrôler leur électrophorèse », a exhorté la présidente de MUFELD. Au nom de l’association, elle entend poursuivre les sensibilisations sur le fléau de la drépanocytose jusqu’à se faire entendre.

Par ailleurs, à noter que la drépanocytose est une maladie due à une anomalie génétique reconnue sur le plan médical depuis environ un siècle. Ces trois dernières décennies, des progrès continus ont été notés dans la compréhension de la maladie héréditaire du sang et la prise en charge médicale des patients qui en souffrent notamment les enfants. Des progrès qui donnent l’espoir que le taux de décès liés à la drépanocytose peut être réduit sensiblement et qu’il est aussi possible d’améliorer la qualité de vie globale des personnes drépanocytaires.

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Santé

Santé / Le maire Adama Bictogo pose la première pierre d’un centre de santé à Yopougon Bouguimisso

Le maire de Yopougon, Adama Bictogo, a procédé samedi 20 avril 2024,...

Santé

Santé / Construction d’un nouvel hôpital à Tiassalé : Alpha Sanogo remercie le Président Alassane Ouattara

En prélude à la cérémonie d’hommage au Président de la République, Alassane...

Santé

Santé / L’OSEP installe une borne tactile au CHR de Guiglo pour veiller à la qualité des soins

L’Observatoire du service public (OSEP) a installé, lundi 22 avril 2024 à...