Accueil Internationale Burkina Faso / Contribution des produits locaux à une nutrition intelligente: Ce que révèlent les résultats d’une enquête de base
Internationale

Burkina Faso / Contribution des produits locaux à une nutrition intelligente: Ce que révèlent les résultats d’une enquête de base

Le Ministère de l’éducation nationale met en œuvre depuis juin 2020 le « Projet de repas scolaires à base de produits locaux pour une nutrition intelligente (PRSNI-BAD) » financé par le fonds japonais pour le développement des politiques et des ressources humaines (PHRDG) à travers la BAD. Trois ans après, une enquête de base et une révision du système de suivi-évaluation ont livré leurs résultats.

Le PRSNI-BAD a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la valeur nutritionnelle des repas servis dans les écoles ciblées grâce à la promotion de la production locale d’aliments nutritifs mis à la disposition du programme de repas scolaires et est mis en œuvre dans trois provinces : le Bazèga, le Ioba et les Balé.

Cette révision du système de suivi-évaluation et la réalisation d’une enquête de base du projet par un cabinet d’étude sous la responsabilité du MENAPLN, ont révélé que  le système de suivi-évaluation  n’a pas été mis en place dès le début de la mise en œuvre du projet. Par contre, les outils de collecte des données mis  en place par le  PRSNI permettent de répondre aux besoins du projet, malgré quelques insuffisances constatées. Cela devrait aboutir à l’élaboration d’un manuel de suivi-évaluation tout en mettant en place un système adapté.

L’enquête de base quant à elle fait ressortir sur le plan  sanitaire et nutritionnel, que 80% des enfants  présentent une  maigreur, 67,76% des élèves  présentent  des symptômes de carence  en fer contre 32,24% n’ayant aucun symptôme et 95% ayant une  diversité alimentaire  minimum. Au plan scolaire, 70,51% des élèves ont déjà reçu au moins une dose de vitamines A et C à  l’école. Sur la question de l’hygiène  corporelle,  99% des apprenants connaissent des moments clés  de lavage des mains.

À l’endroit des acteurs réunis à Ziniaré pour la validation de ces documents, monsieur Daniel Kaboré, chargé de mission, a rappelé l’importance de la santé-hygiène- nutrition dans le renforcement de la construction et la consolidation de l’œuvre  éducative dans  notre  chère patrie.

Source : MENA Burkina Faso

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Burkina Faso / Coupe interservices de la région du Centre-Sud : Sous le parrainage de Jacques Sosthène DINGARA

Placée sous le thème :” Sport facteur de cohésion et de résilience...

Internationale

Burkina Faso / Éducation en situation d’urgence : Vers une nouvelle stratégie pour un avenir éducatif sécurisé

La stratégie nationale pour l’éducation en situation d’urgence (SN-ESU) arrivée à échéance,...

InternationaleSanté

Santé : Centrafrique / Rénovée par la MINUSCA, la maternité de Yapele offre désormais des accouchements sécurisés

La maternité du district sanitaire de Yapele, située dans le 2e arrondissement...