Accueil Internationale Burkina Faso / Formation à distance : Une perspective par les TIC s’offre aux enseignants
Internationale

Burkina Faso / Formation à distance : Une perspective par les TIC s’offre aux enseignants

Ce jeudi 13 juillet 2023, le Ministre en charge de l’éducation nationale Joseph André OUÉDRAOGO a procédé au lancement d’ un cycle de formation 100% en ligne au profit de 500 enseignants du Primaire pour une durée de six mois. C’est une offre de l’Initiative Francophone pour la Formation à Distance des Maîtres ( IFADEM).
Assurer la continuité du développement professionnel des enseignants par le biais des TIC, tel est l’objectif assigné à cette formation en ligne au profit d’un demi-millier d’enseignants du primaire. Les disciplines concernées sont le français, l’histoire-géographie, les mathématiques et les SVT avec pour supports, 4 livrets conçus et scénarisés.
Par visio-conférence, Mona Laroussi a rappelé que l’amélioration de l’accès et de la qualité l’éducation répond à l’agenda mondial de l’éducation. Elle a aussi souligné qu’en septembre 2022, un grand événement s’est tenu à New-York, aux États-Unis d’Amérique sur la transformation de l’éducation afin de répondre aux crises sanitaire et sécuritaire .
Dans ce contexte difficile de crises, l’IFADEM entend travailler durant cette phase pilote, dans 4 pays que sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger et la République de Côte d’Ivoire. À mettre à son actif à travers, 2 000 enseignants déjà formés dont la majorité se sont illustrés par leur succès aux concours professionnels.
Selon François COMPAORE, Directeur Général de la Qualité de l’éducation formelle, c’est en novembre 2016 que le Burkina a marqué son adhésion à cette initiative. Il a soutenu que la formation continue des enseignants en poste est un levier incontournable pour l’amélioration de la qualité de l’éducation et doit s’appuyer sur l’utilisation des TIC .
De l’avis du ministre Joseph André OUÉDRAOGO, le développement du capital humain à travers les TIC constitue une condition sine qua non pour assurer le développement socio-économique d’un pays à moindre coût et à moindres risques. Les acquis de l’IFADEM à l’appui, notamment en termes d’infrastructures, d’équipements et d’accroissement du recrutement d’enseignants compétents, il a conclu que << La formation à distance n’est plus une option, elle s’impose à nous >>.

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

Internationale

Burkina Faso / Officialisation des langues nationales : Bientôt des outils d’opérationnalisation

Cette semaine est décisive dans l’option prise par le Burkina d’officialiser ses...

Internationale

Burkina Faso / Qualité de l’éducation : L’initiative « Mathematics and sciences for Sub-Saharian Africa (MS4SSA) » prend ses marques

Le ministère de l’Education nationale, opérationnalise l’implémentation de l’initiative ” Mathematics and...

Internationale

Burkina Faso / Mise en œuvre du PSDEBS : L’heure de l’évaluation à mi-parcours

Chaque année, la mise en œuvre du Plan stratégique de développement de...

Internationale

Burkina Faso / Formation professionnelle dès le primaire : Un aperçu du draft initial et des implications futures

Dans le domaine de l’éducation, des changements significatifs sont en cours et...