Accueil En région Gôh-Djiboua / La transition énergétique pour favoriser l’autonomie et créer des emplois
En région

Gôh-Djiboua / La transition énergétique pour favoriser l’autonomie et créer des emplois

Le District autonome du Gôh-Djiboua, l’un des douze districts issus du découpage administratif de 2014 qui crée cette nouvelle entité territoriale, et dont le fonctionnement est effectif depuis le mois de juin 2021, fait des énergies renouvelables une priorité pour son développement économique.

Ce territoire de 15 820 km2, qui réunit deux régions clés du centre-ouest de la Côte d’Ivoire (Gôh et Lôh-Djiboua) dans la production agricole, et au couvert végétal riche et varié, a vite perçu les enjeux de la transition énergétique pour favoriser son autonomisation effective.

Le ministre-gouverneur, Louis André Dacoury-Tabley, en est convaincu. Dès la fin de l’année 2022, des discussions ont été entamées avec un groupe d’investisseurs européens, conduit par l’Irlandais Welink Energy, pour le développement de centrales solaires dans le district.

Ces échanges ont abouti à la signature d’un protocole d’accord, le 29 mars 2023, à Gagnoa, pour la réalisation de trois projets pour la production de 100 mégawatts d’électricité.

La construction d’une première centrale, basée à Bayota, devrait démarrer dès le premier trimestre 2024. Elle fournira 10 mégawatts d’électricité dès la fin de l’année 2024.

« Les financements en place. Nous devons maintenant tenir ce calendrier fixé avec nos investisseurs. Et nous travaillons, pour cela, avec le ministère des Mines, du Pétrole et de l’Énergie à la concrétisation de ces projets », précise Louis André Dacoury-Tabley.

Pour lui, de tels projets sont prioritaires car, ils présentent le double avantage de fournir une énergie propre et renouvelable et d’être créateurs d’emplois.

Pour aller au bout de la logique et maîtriser la chaîne, des négociations sont menées et des initiatives entreprises pour faire de Gagnoa, chef-lieu du District autonome du Gôh-Djiboua, un pôle industriel en matière de production de panneaux solaires et d’onduleurs, pour la fourniture du marché national et sous-régional ouest-africain.

Louis André Dacoury-Tabley accorde une attention particulière aux énergies renouvelables. Il en donne les raisons : « Conformément à la vision du Président de la République de créer cette entité inédite qu’est le District autonome pour aller plus loin dans le développement de notre pays, nous avons travaillé à la promotion des potentialités de notre territoire, notamment dans le secteur des énergies renouvelables. En effet, un potentiel solaire et de biomasse existe dans nos régions », répond-il.

Et d’ajouter : « D’ailleurs, un projet de production d’électricité par la biomasse est en cours de développement à Divo pour une capacité de 30 MW. Et les contacts que j’ai pu avoir dans ce domaine lors de mon séjour au Canada au mois d’août 2022, nous permettent d’envisager de bonnes perspectives de coopération dans ce domaine. Nous avons réussi à attirer des investisseurs étrangers pour le développement de trois projets de production d’électricité par l’énergie solaire. De tels projets sont désormais prioritaires pour nous car, créateurs d’emplois en plus de la fourniture d’énergie électrique renouvelable. Ainsi, le district compte contribuer à la transformation du pays, en particulier, à travers l’appui direct vers une transition énergétique et un développement durable tant défendus par le Président de la République ».

Selon le premier responsable du district autonome, il s’agit d’une source indéniable de création d’emploi et de développement économique.

« Je dois vous annoncer que nous nous sommes mis d’accord avec les investisseurs du solaire pour le développement de plusieurs secteurs dont la création de plus de 1000 emplois directs et la formation de 800 jeunes par an, dans les métiers du solaire. Également, nous discutons avec des industriels pour créer un tissu industriel à Gagnoa destiné à produire des panneaux solaires et des onduleurs pour le marché national et sous- régional », déclare-t-il avec joie.

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité

Articles Liés

En régionExamens Concours

Drena Bouaflé / Baccalauréat session 2024

Dans le cadre de la supervision du baccalauréat, monsieur Cina Ouattara, Directeur...

En région

Drena Ferkessédougou / Lancement des épreuves écrites du baccalauréat session 2024

Les épreuves écrites du Baccalauréat session 2024 se tiennent du 18 au...

En régionExamens Concours

Drena Yamoussoukro / Lancement baccalauréat session 2024

11829 candidats ,toutes séries confondues, ont pris d’assaut les 19 centres de...