Accueil Examens Concours Gabon / Concours à la Fonction publique : La nouvelle procédure de recrutement expliquée aux sectoriels
Examens ConcoursInternationale

Gabon / Concours à la Fonction publique : La nouvelle procédure de recrutement expliquée aux sectoriels

Dans la perspective de la réouverture des concours, la Fonction publique organise à l’endroit des ministères sectoriels un atelier de vulgarisation de la nouvelle procédure de recrutement. L’idée, mieux planifier les concours, maîtriser et respecter le processus pour aider à l’élaboration du plan de recrutement et ainsi prévenir la grogne sociale.

Le 12 juillet, a rappelé le secrétaire général du ministère de la Fonction publique ce jeudi 20 juillet, le Conseil des ministres entérinait entre autres mesures, la réouverture des concours. Le ministre de la Fonction publique ayant estimé jugé important de saisir différents départements sectoriels pour leur expliquer la nouvelle procédure de recrutement tout en réaffirmant la compétence exclusive du ministère de la Fonction publique en matière d’organisation et d’ouverture des concours, un atelier de vulgarisation de la procédure de recrutement a été organisé en ce sens. «Cet atelier vise donc à édifier les secrétaires généraux, les directeurs centraux de recrutement, les directeurs des écoles sur cette nouvelle politique de recrutement, cette nouvelle procédure», a fait savoir Ingrid Litchangou-Moutendi Mayila.

La nouvelle procédure a expliqué le directeur général de la Fonction publique, s’appuie sur six points. Notamment, l’expression des besoins par le ministère sectoriel ; l’analyse des besoins par le ministère de la Fonction publique et le ministère sectoriel ; l’évaluation financière et la programmation budgétaire par le ministère du Budget ; l’ouverture du concours par un arrêté signé du ministre de la Fonction publique ; l’organisation du concours par le ministère sectoriel en collaboration avec le ministère de la Fonction publique et la publication des résultats par un arrêté signé du ministre de la Fonction publique.

Planifier pour éviter la grogne sociale

«Ce que nous ne voulons plus, c’est qu’une fois formés, les agents soient obligés de faire grève pour être recrutés et entrés en solde», a déclaré Édouard Mfoula Mbome. Pour lui, cet atelier est nécessaire «pour essayer de rompre avec les pratiques anciennes et se tourner vers les actes de réforme de la Fonction publique qui mettent vraisemblablement l’Homme au cœur du dispositif». Les modalités de mise en œuvre de cette procédure vont consister à clarifier les décisions en matière d’effectifs à recruter ; préciser les profils à recruter ; élaborer les plans de formations à mettre en œuvre ; identifier les agents susceptibles à être redéployés.

Mais aussi, identifier les emplois, les effectifs et les compétences actuels du ministère ; envisager leur projection à court terme (1 an) et à moyen terme (3 ans) sous forme d’une ou plusieurs hypothèses. «Le ministère de la Fonction a toute la compétence en matière de gestion des ressources humaines», a assuré Édouard Mfoula Mbome. Avec la réouverture des concours, l’enjeu est d’offrir aux lauréats la possibilité d’être recrutés en s’assurant qu’ils aient un poste de travail. «Mettre la personne qu’il faut à l’endroit qu’il faut et pas 10 personnes à un même poste. Et cela passe par la planification», a déclaré Ingrid Litchangou-Moutendi Mayila.

Source : alibreville

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité