Accueil Santé Santé / Les donneurs de sang exhortent les personnes valides à leur emboiter le pas pour agrandir la chaine de solidarité
Santé

Santé / Les donneurs de sang exhortent les personnes valides à leur emboiter le pas pour agrandir la chaine de solidarité

Le président de l’Union des donneurs de sang bénévole de Côte d’Ivoire  (UNADSCI), Kouassi Bonaventure Gérard, a exhorté les personnes valides et ceux qui n’ont pas de contre-indications médicales à leur emboiter le pas  pour agrandir la chaine de solidarité.

« Nous sommes tous interpellés à partager la vie qui coule en nous afin de sauver celle de nos prochains qui sont souvent en détresse, une détresse qui se transforme en détresse familiale, communautaire et sociale », a fait savoir M. Kouassi, lors de la célébration de la Journée mondiale du donneur de sang, jeudi 15 juin 2023 au Centre national de transfusion sanguine (CNTS) à Abidjan-Treichville.

L’un des bénéficiaires, souffrant de la drépanocytose, Diomandé Vazoumamna, a rendu hommage aux donneurs de sang grâce à qui il se sent bien. Il les a exhortés à donner régulièrement le sang afin de faire naitre l’espoir chez de nombreux malades et familles.

Axée sur le thème : « Sang plasma, partageons la vie donnons souvent », cette journée dédiée aux donneurs et célébrée chaque 14 juin de l’année a été marquée par de multiples appels afin de relever le défi de l’auto-suffisance en produit sanguin en Côte d’Ivoire.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), par la voix de son émissaire, Dr Sosthène Zombré, a rendu hommage aux donneurs de sang tout en interpellant les pays à mettre un accent particulier sur leur santé et sur la qualité des soins qui leur sont dispensées, de même qu’à renforcer leur engagement et leur volonté à faire régulièrement des dons de sang.

Le directeur de cabinet, Dr Aka Charles Koffi, s’exprimant au nom du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, a appelé solennellement  les autorités sanitaires, responsables et structures de soins et d’établissement de transfusion sanguine de toutes les régions et de tous les districts sanitaires de contribuer à œuvrer au respect de l’arrêté ministériel lié aux nouvelles directives de cessions de la poche de sang fixé à 3000 FCFA dans les hôpitaux publics et privés.

Cette arrêtée, poursuit, Dr Aka a pour but d’améliorer la qualité de soin des populations en levant la barrière financière mais également en éradiquant la spéculation et les trafics de tous genre autour du sang dans les structures sanitaires.

Selon le directeur général du Centre national de transfusion sanguine de Côte d’Ivoire (CNTS-CI), Dr Konaté Seidou, le besoin en produit sanguin est de plus de 250 000 poches par an, soit 22 000 poches par jour. Il s’est félicité de l’augmentation du nombre de prélèvement qui est passé de 160 000 poches en 2021 à 215 000 en 20222.

Dr Konaté a salué les efforts du gouvernement dans cette bataille pour l’auto-suffisance en produits sanguins. Il a invité les populations à se joindre aux donneurs réguliers afin de donner du sang pour sauver des vies.

Cette journée a été l’occasion pour le CNTS-CI de rendre hommage aux entreprises, aux associations, aux écoles et personnes individuelles engagés dans le combat pour la sécurité transfusionnelle en leur décernant des diplômes et des trophées.

Source : AIP

laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ...

Publicité